Boulogne-sur-Mer « bike friendly »? Un frémissement cyclable? 08 sur 20

Indifferent_SmileyIl y a encore quelques mois, la note aurait été 0 !!!

En effet la ville d’Auguste Mariette ne brillait pas jusque il y a peu pour la prise en compte des cyclistes dans ses choix d’aménagement. C’est simple, rien n’existait. On pouvait y entendre sans doute comme dans beaucoup de villes, la phrase :

                                        A Boulogne (prononcer Boulan-ne), in peut pont faire d’vélo !!

Impossible en effet là comme ailleurs d’avoir une idée du nombre de personnes + ou – cyclistes, ceci pour cause d’absence de comptage. Par manque d’intérêt.

IMG_20150919_155627
Boulogne: au pied des remparts de la haute ville

A la décharge de Boulogne concernant le vélo la forte déclivité entre les différents quartiers de la ville et de l’agglomération. Ici nous ne sommes pas en Flandre et il est vrai que se déplacer à bicyclette n’est pas aussi facile.

Néanmoins des solutions existent pour prendre en compte ce problème et améliorer la pratique, c’est ici comme ailleurs essentiellement une question de volonté politique. On peut notamment valoriser le vélo électrique. Mais pas seulement, nous y reviendrons.

IMG_20150603_112926
Velocity Nantes 2015: un exemple de station VLS électrique, solaire de surcroît!

Ici, à Boulogne, on en est donc encore au vélo loisir, puisque les choix spécifiques récents d’aménagement vélo consistent uniquement en une refonte sur plusieurs km des rives de la Liane. Il est vrai que c’est le secteur le plus plat de la ville.

IMG_20150919_162058On trouve une piste cyclable double sens (somptueuse!) de chaque côté de la Liane, traversant un espace verdoyant dédié à la promenade familiale à pied.

IMG_20150711_171344

Avec quelques pôles de stationnement tout au long, vides la plupart du temps, car les cyclistes à cet endroit n’ont que peu le besoin de stationner, puisqu’ils se promènent. Bel aménagement néanmoins. Sans doute très onéreux. Mais pour l’instant rien qui n’incite à une mutation (au moins partielle) de la voiture vers le vélo. Ce qui devrait pourtant être un objectif pour le maire actuel sans doute sensibilisé au vélo lorsqu’il a travaillé sur le Plan Vélo au ministère des transports(http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/DP_-_mobilites_actives_-_05-03-14.pdf).

Pour le vélo familial du dimanche après-midi, et aussi les touristes donc, c’est un bon début. A condition de ne pas en rester là après la COP21.

Car à y regarder de plus près, cet itinéraire pourrait constituer l’épine dorsale cyclable utilitaire de la ville. Mais pas de continuité au nord pour rejoindre la piste vers Wimereux. Et au sud on retombe vite sur une route à grande circulation non aménagée !

Pour ceux qui se veulent cyclistes au quotidien, en revanche, c’est une autre histoire.

Le réaménagement du centre-ville bas, et aussi le port pourtant assez plat, ne présentent aucun arceau de stationnement, ni devant les différents lieux publics, ni même sur les places, ni dans les rues commerçantes. On aurait sans aucun doute gagné à partager la dépense stationnement de la Liane, ce qui aurait laissé penser à un début de politique cyclable. Pas non plus de partage de voirie (couloirs cyclables) sur les quelques grandes avenues rectilignes du centre et de la partie haute, vers Calais ou Saint-Omer. En remontant vers le plateau, pas davantage de prise en compte du vélo. Le niveau haut est cependant lui aussi relativement plat. Et on y trouve des cyclistes. Et de nombreux touristes, dont certains à vélo.

IMG_20150919_160227
Devant le TGI

Mais là comme ailleurs, l’idée de vélo se répand, malgré les difficultés topographiques. Plus ou moins suivie par les autorités par conviction ou par prise en compte de l’air du temps. Les deux pouvant aboutir à une modification des habitudes chez plus de citoyens. Après tout, n’est-ce pas l’objectif visé ?

J’en veux pour preuve cette association d’insertion Rivages Propres qui vient il y a peu de créer une activité d’insertion autour de vélos en location.

http://www.rivagespropres.fr

cycleco

http://www.dailymotion.com/video/x1cvojf_cycleeco-rivages-propres_news

Qui en est à l’initiative ? L’agglo ? L’asso elle-même ? Quelle a été la motivation?

Globalement, Boulogne part de loin en matière de vélo. Encouragements. Mais en essayant la cohérence, qui vient beaucoup de la pratique. Pour réussir, il faut donc associer le plus possible les usagers.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s