COP21, c’est parti !

Logo_COP_21_Paris_2015La partie visible de l’iceberg de la lutte contre le réchauffement climatique, la 21ème conférence internationale sur le sujet, commence à Paris ce lundi 30 novembre.

Ne faisons pas de mauvais procès. Tous les dirigeants politiques ont pris conscience de la situation, depuis déjà assez longtemps, comme la plupart des habitants de la planète, même si c’est à des degrés divers. Nous n’en sommes plus à l’époque des donneurs d’alerte des années 70 ou 80, comme René Dumont, visionnaire pour l’époque. Les problèmes soulevés par l’écologie ne font plus rire…

C’est même ce que l’on reproche à l’écologie aujourd’hui : d’être trop sérieuse, de ne pas faire rêver, de faire peur même et de vouloir interdire tout « ce que la vie a de bon » . Le moins que l’on puisse dire, c’est que si on avait été plus « sérieux », plus prévoyants, plus raisonnables sur certains sujets, on n’en serait sans doute pas là aujourd’hui .
On peut dire aussi qu’au plus haut niveau, il y a vraiment une volonté d’accélérer le timing, car on sait qu’il y a urgence.

cop21banquise
Photos NASA: La banquise arctique en septembre de 2005 puis de 2007: moins 13% par an…

Mais la vraie question est de savoir quel est aujourd’hui le poids réel du politique face aux intérêts économiques et leurs lobbies, qui continuent d’accélérer la machine dans le mauvais sens. On sait par exemple, que l’abandon généralisé des énergies fossiles constituerait une vraie inflexion pour empêcher la température globale d’augmenter, mais… la question ne sera pas posée !! On sait aussi que mettre en place une vraie politique pour le vélo dans toutes les villes non seulement ne serait pas onéreuse, mais en plus serait très efficace en termes de santé, et de réduction des Gaz à Effet de Serre. Mais une fois de plus, le vélo est quasi oublié de cette conférence, comme solution globale. La manifestation d’ouverture, qui devait se faire à vélo, a même été interdite.

Chaque fois que ce type de conférence au sommet commence, avec son inévitable cortège médiatique, on a l’impression que ça n’aboutira à rien, ou à pas grand-chose. Et que chaque volonté ou action mise en avant par les autorités est aussitôt contredite par les faits, chacun ayant un ou des exemples à donner pour illustrer.

cop21usines

Cependant la société bouge, de nombreux indicateurs sont là pour nous encourager : la montée du niveau général d’éducation, les modes de consommation plus économes et plus collectifs, le recul de la volonté de posséder sont autant de signes. Au moins dans nos sociétés occidentales.

Des initiatives citoyennes individuelles et collectives innombrables se mettent en place ici où là, dans un esprit d’innovation qui prend en compte justement ces données désormais incontournables que sont les limites de notre planète.

L’enjeu réel est de savoir si le poids de ces citoyens-là augmentera suffisamment vite pour éviter à temps les catastrophes. Nous ne pouvons qu’y travailler. Il n’y a pas d’autre choix.

Chacun d’entre nous dispose de leviers, souvent sans le savoir: en adoptant par exemple des modes de consommation qui favorisent la proximité, le recyclage, les déplacements non polluants. En disant cela depuis vingt ans, j’ai l’impression de toujours répéter les mêmes choses. C’est pourtant du bon sens !

Alors le vélo dans tout ça ?

Etonnant qu’il soit si peu présent dans le débat public cette semaine. C’est ce que déplore la FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclette)  dans son communiqué du 26 novembre dernier:

A partir du 30 novembre prochain, les dirigeants des Etats du monde entier vont tenter de trouver un accord pour préserver le climat et plus généralement les conditions de vie sur la planète dans le cadre de la Conférence mondiale sur le climat.
 
Alors que le transport est un des principaux émetteurs de GES, la FUB déplore la quasi absence du vélo dans le débat public. Pourtant le vélo est bien le véhicule qui offre le meilleur retour sur investissement.
 
La FUB appelle à la mobilisation de l’ensemble des cyclistes en les invitant à se déplacer à vélo, seul, en famille, ou entre amis, pour aller travailler, faire ses courses, se balader, etc., sur toute la durée de la COP21.

Elle vous propose à cette occasion d’afficher sur votre vélo le logo ci-joint, et à marquer votre soutien à la cause vélo sur l’ensemble des réseaux sociaux en utilisant les hashtags #Bike4us, #COP21, #SolutionVelo et #TousAVelo.

logo_FUB_COP21

Plus d’infos sur le site de la fub

L’idée reçue que le vélo serait un moyen de déplacement pour les pauvres est mise à mal par les faits : rappelons que près de chez nous, le Danemark (1er pour le vélo) et les Pays-Bas (2ème) sont respectivement…

CIMG3687
Une des gares d’Amsterdam…

…6ème et 11ème au niveau mondial pour le PIB (richesse nationale produite chaque année) par habitant et sont aussi évidemment dans les tout premiers en termes d’IDH (indice de développement humain; NL 4ème et Dk 10ème). Les pays qui roulent le plus à vélo sont loin d’être rétrogrades…Le vélo ne les empêche pas de travailler ni d’être compétitifs…et les rend plutôt heureux!

Alors, tous à vélo…

Programme des manifestations au Grand Palais à Paris sur

solutions cop 21

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s