Marck « bike-friendly » ? 05 sur 20

CIMG2880
Marck, mairie

Ce premier article sur Marck et le vélo analyse la situation. Des propositions seront formulées par la suite.

pas_content

Comme deuxième ville de l’agglomération calaisienne (10 175 h) et donc du Sitac, organisme chargé des transports, Marck dispose sur son territoire de plusieurs stations (4) du Vel’in, le système de vélos en libre service (VLS).
Cela signifie-t-il pour autant une volonté forte de la municipalité en matière de vélo, rien n’est moins sûr…

D’abord en termes de cohésion du territoire communal. Marck est une commune multipolaire très étendue, constituée en plus du noyau central, de deux hameaux importants et éloignés, le Fort Vert et les Hemmes :

  • Pas de station VLS, ni au Fort Vert, ni aux Hemmes, alors que l’intérêt est évident, pour rejoindre tous les services du centre ville, par exemple.
  • Aucun sens unique n’est autorisé aux vélos;
  • Aucun aménagement cyclable de sécurité entre le centre et le Fort Vert sur la RD 248, axe de liaison rectiligne pourtant essentiel de 3km, dont les bas-côtés, suffisamment larges pour être aménagés, permettraient aux cyclistes aujourd’hui téméraires de ne pas se faire frôler par des voitures à 100kmh !!! J’ai évoqué ce problème il y a douze ans au moins avec le pourtant Conseiller Général Maire Serge Péron. Sans succès. Le nouveau maire-Conseiller départemental sera-t-il plus « vélo » que l’ancien ?
WP_20150719_015
La RD 248 entre Marck Centre et le Fort Vert: de grandes surlargeurs qui attendent une piste cyclable…

Dommage que pour l’instant les élus successifs de cette ville de plaine, assez étendue, n’aient pas encore pris la mesure de la tendance actuelle à favoriser le vélo. Marck a tout pour devenir une ville « cyclable », quelques aménagements de sécurité peu coûteux suffiraient à répondre aux habitants, qui ont des demandes en la matière (Réunion publique de début octobre 2015).

Encore une ville qui ne voit pas l’intérêt qu’elle pourrait tirer d’une politique vélo (satisfaire la population, améliorer la sécurité des jeunes cyclistes, donner une image spécifique et positive à la ville, etc…).

Véloroute?

A ce propos, la seule réponse de la mairie aux demandes de sécurité vélo a été de parler de la véloroute du Littoral (EV4) qui passera le long du canal de Marck, et dont le département aurait programmé le financement pour 2016 d’une portion marckoise. Sauf que cette véloroute, quand elle verra le jour, ne traitera pas la moitié de la RD248 (voir carte).  La sécurité des cyclistes n’est pas ici une priorité, puisqu’on ne fait que peu d’aménagements utiles. On attend que le Département s’en occupe!

marck veloroute

CIMG3694
Pont de l’avenue de Verdun: la véloroute devrait passer là…

Si elle se penchait sur la question, la ville pourrait déjà compléter un itinéraire de promenade agréable en aménageant la rue du Canal , au moins entre le pont de l’aéroport et celui de l’Avenue de Verdun. Cette portion serait à aménager sur la berge sud, l’autre étant interdite pour d’obscures raisons de sécurité à cause de la proximité de l’aéroport très fréquenté (???) de Calais-Marck.

L’Avenue de Calais: du greenwashing dangereux!

CIMG3688
Marck – Avenue de Calais

L’artère principale de la ville, l’Avenue de Calais, a cependant fait l’objet d’aménagements il y a plusieurs années. Mais ici le « culte du terre-plein central« , culte autophile des années 90-2000 a encore frappé: sur la piste cyclable ainsi devenue étroite, souvent non respectée par les voitures dans les parties en « zig-zag » (eh oui!), on se fait frôler à quelques centimètres!

CIMG3689
Une belle piste en zig-zag: autant dire impraticable et dangereux!!
CIMG3691
Terre-plein central: même quand la place manque, il faut en inventer un!! A chaque fois autant d’espace en moins pour les vélos!!

Il y a pourtant quelques pistes cyclables et cheminements piétons-vélo, comme celui qui relie le pont de l’aéroport à la Ferme des Aigrettes, traversant le stade. Mais la cohérence d’ensemble, la continuité et la définition d’itinéraires font toujours défaut.

CIMG3703

CIMG3345
Piste double-sens sur trottoir
CIMG3705
Ferme des Aigrettes

Une vraie politique cyclable consiste plus à aménager sérieusement pour les cyclistes les voies importantes à circulation dangereuse qu’à installer des pistes cyclables luxueuses mais peu utiles dans les quartiers résidentiels à faible circulation. Dans ce dernier cas les bureaux d’études et autres cabinets d’architectes se font souvent plaisir en proposant aux élus ces aménagements dispendieux et sans cohérence d’ensemble, comme « cerise sur le gâteau » vendeuse du projet. Il faut savoir faire le tri pour bien utiliser l’argent du contribuable. Force est de constater que ce n’est pas toujours le cas! Les bureaux d’études non spécialisés « vélo » ne connaissent pas vraiment cette problématique. Si l’élu n’est pas lui-même cycliste et donc connaisseur, il a tout intérêt, s’il se préoccupe d’améliorer sa ville, à prendre les avis éclairés des habitants-cyclistes eux-mêmes, qui proposeront des aménagements de bon sens.

Le stationnement:

Quasi inexistant! J’ai eu beau chercher, pas un arceau de stationnement en centre ville, ni près des commerces, ni devant les bâtiments publics. Seuls quelques commerces (tabac, pharmacie, boucherie) ont installé un « pince-roues » pour pallier l’indifférence municipale. Et à la mairie, bien sûr, beaucoup de fleurs mais impossible de garer son vélo sinon de manière acrobatique comme l’a fait cet ado!!

CIMG2879
                            Mairie de Marck, porte d’entrée, 13/08/2015

CIMG3693

Près de l’église: s’il s’agit d’un parking pour vélos, je vous mets au défi de faire tenir votre monture sur ces pince-roues instables. Inutile, sans doute coûteux…et mal entretenu!

CIMG2890

Pas davantage de stationnement dans les hameaux, même devant les réalisations récentes, comme cette magnifique « Maison des Islandais », néanmoins dotée d’un très beau parking (pour voitures, bien sûr!)

A Marck, seule la grande distribution semble penser aux clients à vélo, grâce à ce pince-roues qui a le mérite d’exister, comme le montre cette photo de supermarché. Ces clients vont sans doute pourtant ailleurs dans la commune!! Mais cette dernière les ignore…

CIMG3702

Publicités

Une réflexion sur “Marck « bike-friendly » ? 05 sur 20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s