Audruicq « bike-friendly » ? Cyclistes invisibles pour la ville! 03 sur 20

CIMG2902
La mairie d’Audruicq, dans un ancien château du XVIIIème siècle aux fondations du Moyen-Âge

pas_content

Encore une petite localité agréable du Calaisis qui aurait tous les atouts nécessaires pour valoriser facilement le vélo, à la fois sur le plan touristique et aussi comme moyen de déplacement. Selon la maire, sur le site de la commune, Audruicq serait…

… « une ville qui bouge ». A vélo sûrement, mais sans la mairie!

Le vélo est toujours, à Audruicq comme ailleurs, un moyen de déplacement au moins pour des personnes non motorisées, jeunes ou plus âgées, et pour plein d’autres qui possèdent une voiture mais utilisent le vélo pour des petits déplacements de proximité. Avec parfois aussi comme motivation, en plus du plaisir qu’on peut ressentir à rouler à bicyclette, une contribution pour lutter contre la pollution. COP21 oblige…

Lors de ce petit reportage « vélo » réalisé à l’automne dernier (et réactualisé depuis), j’ai pu le constater : sur les deux heures passées sur place la première fois, j’avais compté une quinzaine de cyclistes de tous âges.

Ces considérations ne concernent pas que les grandes villes, puisque des petites parviennent également à mener une politique cyclable, comme à Eckbolsheim(67), 5 900 habitants. Ou plus près de nous Loos-en-Gohelle (62), 6 600 h avec plus de 15 km de voies favorables aux cyclistes.

Mais ici encore, la voiture est le seul mode de déplacement pris en compte :

Comme dans beaucoup de villes du secteur, on va dans le sens de la pression automobile. L’immense place centrale n’est autre qu’un parking clairsemé hors jours de marché. Une belle place qui gagnerait pourtant à ce que le stationnement soit mieux organisé, de manière à laisser une partie libre, bref, une « vraie place » !

audruicq-place

velo-barre

 Pas de stationnement pour les vélos

Des cyclistes, ici aussi il y en a, on l’a dit, et on les voit. Leur offrir des lieux où attacher leur vélo en toute sécurité serait un des premiers signes que la municipalité les prend en compte.

     C’est important contre le vol, qui est un des premiers freins à l’utilisation du vélo.

Ici, malheureusement, on ne trouve aucun arceau de stationnement pour les vélos en dehors du « pince-roues » installé devant la mairie et d’un autre à la piscine.

CIMG2904

Lors de mon enquête, l’automne dernier, j’ai pu compter 7 vélos adossés contre les murs autour de la place. Comme devant cette médiathèque !

CIMG2905

Seule la gare propose un stationnement correct pour les vélos. Mais ici, comme pour Wimereux, c’est la Région qui mène cette politique, la mairie n’y est pour rien !!

CIMG2907

Pas de doubles-sens cyclables:

Alors que cette petite ville est principalement constituée de rues étroites en sens unique à trafic faible, le vélo n’est officiellement autorisé à contre-sens nulle part. Tout ce centre-ville devrait être en zone 30.

Un magasin de vélos à Audruicq: signe que le vélo est pratiqué

content

La pratique du vélo de tous les jours est confirmée par Fabien Pochet, qui a repris les Cycles Hermel à l’automne 2015. Il y a ici une demande de vélos de sport, mais aussi de vélos de ville, et de vélos électriques.

Des vélocistes pros et passionnés qui résistent dans les petites villes, c’est méritoire: Guînes a perdu le sien voici quelques années.

Lire aussi article Nord-Littoral

CIMG4021

Que faudrait-il faire pour améliorer la vie des cyclistes?

C’est assez simple. S’inspirer des exemples de villes proches, comme Gravelines (voir article) ou d’autres plus éloignées.

CIMG3035

La première des choses étant d’installer des arceaux de stationnement partout où les cyclistes se rendent tels que ceux-ci ou ceux installés à la gare. C’est un vrai signe de prise en compte, peu onéreux, et qui peut se réaliser sur plusieurs années. Le tour de la place paraît prioritaire.

dsc

Et même si la pratique amène sans doute déjà les cyclistes à rouler à contre-sens dans les petites rues à sens unique, ce serait bien de les y autoriser officiellement avec ce panneau…Qui prévient aussi les automobilistes.

Publicités

3 réflexions sur “Audruicq « bike-friendly » ? Cyclistes invisibles pour la ville! 03 sur 20

    1. Pour valoriser le vélo, tout est bon à prendre, donc Bravo!. Mais c’est encore une fois le vélo sport qui est ici à l’honneur. Un bon point néanmoins pour l’idée de la conférence de Frédéric Héran le 13 mai. En tous cas, ces « temps vélo » devraient être l’occasion d’interpeller la mairie!

      J'aime

  1. Tout à fait d’accord
    Nous allons essayer de travailler avec les hébergeurs du secteur, le travail de pédagogie ne fait que commencer, il ne suffit pas de mettre des vélos à disposition encore faut-il que « l’environnement » s’y prête et que le cycliste s’ y retrouve, ce qui apparemment n’est pas le cas ,une vélo route Audruicq- Oye plage se dessine pourtant
    OVS sera présent sur les deux courses,Ruminghem et 4 jours, nous y ferons de l’animation et de la pédagogie donc 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s