Citadelle de Calais: entre sport, patrimoine, et… vélo?

 

cimg5277

Ce monument majeur de l’histoire calaisienne, proche du centre-ville, que tout le monde connaît sans vraiment le connaître, gagnerait à être valorisé pour en faire un but de visite et de promenade fréquenté, un lieu permettant de comprendre l’histoire locale tout en se baladant et faisant du sport, comme la citadelle de Lille. Cela tant pour les visiteurs que pour les calaisiens.

Actuellement et depuis longtemps, c’est un monument oublié, personne ne semble avoir mesuré son intérêt et son potentiel touristique. Dans une ville qui disposait de tant de terrains, y avoir installé un stade  dans les années 60 en dit long sur la conscience patrimoniale de l’époque!

cimg5259

Bien que signalée dans la plupart des documents locaux, la surprise vient quand on veut visiter : pas de parcours historique, aucune explication aux différents lieux stratégiques, rien n’est fait pour inciter le visiteur à se plonger dans l’histoire locale.

Ce monument est pourtant le fleuron majeur de Calais, puisque c’est, avec la Tour du Guet, le seul qui conserve les traces réelles de l’histoire de la ville depuis …1229 ! Date de la construction du château aujourd’hui disparu.

Pour comprendre sur place sa réalité historique, seul un panneau loin de l’entrée, esplanade J. Vendroux, et un plan souillé, passé, et de lecture inaccessible Porte de Neptune. On note aussi quelques plaques ici ou là témoignant de massacres lors de la guerre de 1939-1945.

cimg5288cimg5256

La Citadelle inscrite dans un parcours à pied et à vélo selon 3 axes : vélo, sport, patrimoine

En limite du parcours de l’Eurovéloroute N°5 devant originellement passer le long du canal de Saint-Omer, la citadelle pourrait être jointe par un parcours sécurisé de type voie verte en bord de bassins et de canaux, en valorisant les quais, comme à Dunkerque.

ccv-sp009

Arrêt N°1: Pont Freycinet

citadelle001
Une passerelle pourrait permettre la continuité de l’itinéraire.
citadelle002
La berge ne nécessiterait pas de gros travaux pour la rendre praticable aux vélos.

Pour voir des centaines de gens profiter de cet endroit, un parcours mêlant activités sportives, patrimoine, et vélo pourrait être envisagé sur et en bas des murailles.

citadelle003

cimg5286
Porte dite « de Secours », XVIIème siècle. Entrée Sud de la forteresse

Arrêt n°2: Enceinte médiévale (XIIIème siècle)

citadelle004

citadelle005

La largeur des murailles est telle (10-15m), qu’elle permettrait d’y installer :

  • Un cheminement piéton-vélo en stabilisé. Notons que la ville matérialise déjà ce passage en tondant la végétation ; mais peu de fréquentation, ce n’est pas « roulable », sauf en VTT peut-être. Alors pourquoi ne pas améliorer la viabilité de ce chemin pour que les familles puissent en profiter avec leur enfants à vélo ?
  • des bornes touristiques selon un parcours historique défini; plans de l’ancien château, événements qui y ont eu lieu,  historique de Philippe Hurepel, comte de  Clermont et de Boulogne, bâtisseur du château, tout cela devrait être proposé aux visiteurs;
  • Plusieurs lieux d’exercices sportifs libres, comme ci-dessous, sur les remparts de la Citadelle de Gravelines.

cimg4038cimg4037cimg4036cimg4034

Arrêt n°3: montée vers la muraille

citadelle006

En haut, on voit très bien la possibilité d’aménagements sécurisés. Le cheminement fait le tour complet de la citadelle, avec trois accès inclinés.

cimg5289
Une douzaine de mètres de largeur utile. Il y a même deux chemins.

Arrêt n° 4: Tour Pavée (tour Philippe Hurepel) par le haut

citadelle007

Arrêt n°5: Tour extérieure de l’ancien château médiéval

citadelle009

Arrêt n°6: Descente, magasins à vivres, poudrière

cimg5272
Les magasins à vivres qui servirent à la garnison. Au fond vers la droite, la poudrière.

Arrêt n°7: Porte de Neptune – 1633

cimg5292
C’était l’entrée principale de la citadelle, à l’est, vers la ville.
cimg5257
La stèle de Neptune, sur le fronton de l’entrée: Neptune est allongé, le trident à la main. L’oeuvre date probablement de l’époque anglaise…et fait l’objet d’une attention particulière, comme le montrent les plantes sauvages qui poussent dessus!

La sortie et le retour pourraient, dans un deuxième temps, se faire en aménageant l’autre berge des canaux. En attendant, une sortie  vers Calais-Nord par le jardin public paraît la plus facile.

Alors bien sûr, tout ceci a un coût. Tout a un coût. Mais gouverner, c’est choisir. Pour l’instant, la citadelle de Calais n’a pas été choisie…mais ça peut changer!

Certaines informations historiques ont été reprises dans le site Opale Calais que je remercie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s