Train et vélo sur la Côte d’Opale: état des lieux

cimg4166

Comment est pris en compte le vélo dans les gares et les trains de la Côte d’Opale ? Panorama.

Les trains :

Depuis longtemps maintenant, il est possible d’y embarquer son vélo. Mais les conditions diffèrent selon le type de train :

  • TER : transport gratuit ; des emplacements sont prévus, dans le même espace que les voyageurs (photo ci-dessus);
  • Intercités : gratuit aussi, un compartiment (parfois un wagon) est réservé aux vélos.intercites-velos
  • Avec des traitements différents selon les régions: parfois, le compartiment est aménagé. Pas chez nous. Les trains de la ligne Boulogne-Paris étant anciens et n’ayant jamais fait l’objet de modernisation, l’accès pour les vélos y est difficile, surtout quand on est chargé : il faut monter, le train n’est pas à niveau, le couloir est étroit, avec des portes battantes ;

intercites-velos2

  • TGV : Payant dans ceux qui disposent d’un compartiment dédié : 10 € par voyage, c’est cher ! Interdit dans les autres sauf vélo pliant!

L’accueil des vélos dans les trains est un complément de service, destiné à rendre la vie plus facile, mais aussi à attirer vers le train certains usagers (ou à les fidéliser). Mais la vocation du train, reconnaissons-le, n’est pas principalement d’accueillir un très grand nombre de vélos, le train est destiné prioritairement à transporter les:

  • les usagers essentiellement piétons ;
  • les automobilistes intermodaux qui ont laissé leur voiture à la gare ;
  • les piétons, accessoirement munis d’un vélo, à condition que leur nombre ne nuise pas au confort global des voyageurs.

Les TER actuels: confort des passagers et place respectable pour les vélos

En effet, les « Autorails Grande Capacité (AGC) » de Bombardier actuels,  bleus dans notre région, circulant depuis 2004, sont sans doute ce qui s’est fait de mieux pour les passagers de tous types:

ter-bombardier

 sièges baqués et confortables, agencés en espaces « cocooning », spacieux, accoudoirs, espaces bagages au sol et en hauteur, velours, grandes baies vitrées, déco bleue/grise agréable, tables de travail par endroits (mais pas de wifi, malheureusement!)cimg4167

cimg4168

Ce sont ceux aussi qui prenaient le mieux en compte les vélos : points d’accroche individuels, nombre correct, cela dans un espace mixte vélos/strapontins parfois saturé. Seul bémol: il faut soulever son vélo pour l’accrocher près du plafond, une opération délicate  voire impossible pour certaines personnes.

cimg3743

De nouvelles rames moins confortables, et surtout moins « vélo »

cimg5430

En effet, depuis peu,  de nouvelles rames TER Regio 2N viennent compléter? remplacer? celles que nous connaissons. Leur agencement intérieur ressemble dans sa conception, aux plus anciennes que j’aie connues :les linéaires passant de 4 à 5 sièges, ceux-ci sont plus étroits, moins d’accoudoirs, disparition des emplacements vide-poches au-dessus des sièges, des plateaux au dos des sièges, et côté vélo, plus de places individuelles mais un (petit) espace informel non sécurisé.

cimg5427

cimg4023
Un espace vélo restreint:  il faut appuyer les vélos les uns sur les autres…et donc les déplacer pour récupérer le sien, s’il est en-dessous!

Interrogé par mail  il y a quelques mois sur les particularités techniques de ces nouvelles rames TER Regio 2N,  le service clients TER a répondu les éléments suivants

…Ce nouveau matériel a été conçu à partir d’un cahier des charges validé avec les Régions. Néanmoins, avec ses 437 places assises,  le TER Regio 2N offre une plus grande capacité d’accueil. En effet, sa largeur de caisse permet  pour la première fois  à un TER à deux niveaux d’avoir  5 sièges de front tout en proposant une accessibilité et une visibilité accrues, grâce  à de larges couloirs. De plus, l’espace en vis à vis entre les sièges est plus important que sur les autres rames. Bien sûr, ce nouveau matériel offre tout le confort des trains régionaux (climatisation, accoudoirs, prises de courant, …) et le choix de grandes bagageries plus spacieuses à été privilégié.

En ce qui concerne le transport de  vélos, deux espaces qui offrent un total de 6 emplacements leur sont consacrés.

Ces rames sont le résultat de l’engagement des Régions et de SNCF de proposer des matériels accessibles à tous.

Une réponse en parallèle aux questions soulevées. Si la capacité (les retours de Lille vers Calais sont pénibles à certaines heures) et la circulation intérieure sont améliorées, cela se fait au détriment du confort d’assise. L’usager le voit bien. Et la connaissance du terrain fait défaut pour la réponse concernant les bagages et les vélos.

Espérons que cette « optimisation du nombre de places » ne se traduise pas par une diminution du nombre quotidien de trains, donc du service. L’avenir nous le dira.

Les Gares

Depuis quelques années, pour le NpdC au moins, un programme régional a permis d’équiper toutes les petites gares et haltes d’un parking à vélos abrité, mais non fermé. Il est d’ailleurs amusant de constater que pour certaines localités, le stationnement vélo n’existe que grâce à la gare !!!  Audruicq, Ardres…voir dans ce blog.

CIMG2907
gare d’Audruicq

Les grandes gares n’en sont pas équipées, mais elles disposent souvent d’arceaux de stationnement installés par les collectivités.

velo-goulotte
Exemple de goulotte pour vélos

Les gares à dénivelés (passages souterrains ou surélevés) comme Saint-Omer ou Boulogne-ville sont elles équipées partiellement de goulottes métalliques pour faciliter la montée (seulement!) des escaliers avec le vélo.

A la gare de Calais-Ville, pourtant refaite récemment, c’est un passage large en métal (glissant) pour bagages qui tient lieu de goulotte-vélos dans les escaliers centraux. Sur les autres quais, il y a deux ascenseurs.

cimg5443

On trouve une station Vel’in en sortant de la gare. Mais les arceaux-vélos installés par la ville sous l’auvent, déplacés pour les travaux, sont toujours aux intempéries!

cimg4868cimg5444

Des abris sécurisés pour les cyclistes du TER:

Quarante gares de la région 62-59 sont aussi équipées de garages à vélos fermés, réservés aux usagers des TER. Là encore, les gares de Calais-Ville, Boulogne-Ville, Dunkerque en sont dépourvues.

cimg5440
Le stationnement vélo de la gare TGV Calais-Fréthun:  pas au bon endroit!

A Calais-Fréthun, la gare TGV est bien équipée de l’un de ces 40 garages. Mais on l’a implanté à l’opposé de l’entrée principale. Résultat: lorsque vous arrivez comme l’immense majorité des gens par l’entrée principale (ouest), vous pensez qu’il n’y a rien pour les vélos, vous devez deviner, car aucune information n’en fait état, que le garage à vélos est à l’autre bout de la gare. A partir de là, vous devez prendre votre vélo sur l’épaule (escaliers) et traverser toute la gare ainsi que les voies avant de rejoindre le fameux abri!!

cimg4232cimg5438

                 Entrée principale de la Gare TGV: rien pour les vélos !

Faciliter la vie des cyclistes ne nécessite rien d’autre que du bon sens. Mais les usagers-cyclistes sont peu consultés, même si une association comme l’ADAV intervient et conseille au niveau régional, la tâche est trop vaste. Du coup, on réalise des aménagements inefficaces. Pour ceux qui utilisent le vélo, tout se transforme en obstacle!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s