Les centre commerciaux périphériques à pied ou à vélo: l’exemple de Cité Europe Coquelles

cimg5342

Les centres commerciaux périphériques sont responsables pour une bonne part de la mort lente des centres de nos villes anciennes. C’est la pratique de la voiture particulière et la place qui lui est donnée dans TOUS les aménagements des villes, qui est en filigrane. On ne mesure sans doute pas là ce que l’on est en train de faire.

Dans de très nombreuses villes, moyennes et grandes, depuis longtemps déjà, c’est comme si la ville opérait une mue, laissant mourir son ancienne peau (la ville européenne, à la dimension du piéton, lieu resserré d’échanges en tous genres, mêlant tous types d’activités : habitation, commerces, services, bureaux, usines) pour une nouvelle, plus diffuse, à côté de l’ancienne. Une nouvelle ville où il faut sans cesse se déplacer, en voiture car elle seule a été prise en compte. Tout y est loin et séparé : on achète ici, on travaille là, on dort ailleurs.

Ce modèle ne vaut pas partout : là où on a réagi (Pays-Bas, Danemark) ou dans les villes soucieuses de protéger patrimoine et commerce (villes anciennes, touristiques), le modèle ancien de la ville, tout en s’adaptant par les activités et la mixité, vit très bien avec peu de voitures. Et tout le monde a envie d’y habiter.

En France, en revanche, à y regarder de près,  depuis les années 70, on installe

…la ville à l’américaine: une ville immense, sans autre matière que des blocs de béton disséminés et des artères démesurées pour voitures.

L’homme a pourtant besoin de proximité. Quoiqu’on dise, et quelles que soient les époques, le gigantisme des villes n’est pas à son échelle. Même dans les villes américaines, il se rattache au quartier, si vague et impersonnel soit-il, autour de chez lui. Et c’est sans doute aussi pour cela que le modèle du centre commercial  gigantesque paraît avoir atteint ses limites. Le retour des enseignes de la grande distribution dans les centres des villes avec de plus petites unités en est une preuve.

Néanmoins, on continue. En région parisienne, il y a encore et toujours des projets de CC plus pharaoniques les uns que les autres. Auxquels les élus sont malheureusement incapables de résister. L’obtention qui d’un Leclerc, d’un Intermarché ou autre Auchan en CDAC peut tenir lieu de palmarès économique du mandat. Mais à quel prix.

Tout ceci comme si le porte-monnaie des gens était extensible à l’infini. Des Centres Commerciaux qui imperméabilisent et dévorent l’espace, notamment agricole.

Malgré une perception très répandue qui relève de la croyance, ces centres commerciaux coûtent bien plus cher que toutes les proximités : individuellement et collectivement. Essence, routes, aménagements, lignes de transport en commun qu’on doit allonger à l’infini pour une rentabilité nulle, faute de densité à desservir.

Quant aux autres moyens de déplacements (vélo, marche), ils sont quasi prohibés, comme le montre l’exemple choisi.

Comme le dit Olivier Razemon (ici) « on construit de la ville en détruisant la ville existante »(…) « Les centres commerciaux périphériques ne fonctionnent plus aussi bien : le trop plein menace ».

La voiture fait mourir nos villes. On en avait pris conscience, mais voilà que depuis peu, faute d’imagination, prisonniers de tout un système, des élus pensent de nouveau qu’il faut défigurer encore un peu plus le centre moribond des villes en y faisant revenir la voiture en force (si elle n’y était pas restée !!)

Cité Europe, vélo, piéton, le trio de l’étrange

Construit à la sortie de Calais sur les terrains de l’État dans les années 90, dans le sillage de l’ouverture du Tunnel sous la Manche, Cité Europe est un immense centre commercial sur deux niveaux, situé en zone urbaine, à exactement 2km des dernières maisons de la ville: 175 000 m², dont 73 000 m² de surface commerciale, 140 commerces, dont un hypermarché, 3 600 places de stationnement. Un deuxième tout proche, centre de marques, Channel Outlet Store offre lui, 55 boutiques de luxe. Un cinéma multiplex. Hôtels, Restaurants, autres enseignes, garages continuent, encore actuellement, de compléter la zone.

A noter que pour Cité Europe, la clientèle britannique ne représente que 20%, alors que le centre avait été soi-disant créé pour elle. Aujourd’hui, c’est donc bien le commerce des centres-ville  proches qui est impacté.

A vélo ou à pied: le parcours du combattant!

Tout a été vu en grand ici, du point de vue de la circulation : la presque totalité des voies sont à 2×2 voies avec terre-plein central. Comme pour faire important. Avec aussi de la verdure. Comme pour faire beau. Un gâchis financier puisque, en dehors de quelques jours de soldes par an, la circulation constatée ici est très faible. Et donc très rapide! Un gâchis de terrains agricoles aussi.

cimg5340

Pour des raisons obscures (on entendait dire à l’époque d’éviter-déjà!- l’accès aux migrants), la route venant de la ville avait été conçue comme un No-Man’s Land et elle l’est restée : Une avenue rectiligne à simple double-sens, des bordures, mais pas de trottoirs, pas de piste cyclable, bien évidemment, les cyclistes n’étant pas, c’est bien connu, des acheteurs potentiels!

cimg5339
On ne peut pas dire que la place (ni les crédits!) manquaient pour réaliser et trottoirs et pistes cyclables !!

Une avenue très fréquentée par les automobilistes qui roulent vite et doublent sans en avoir la place. A vélo l’un des lieux les plus dangereux de l’agglomération.

fortnieulay-avion

Cette zone commerciale est aussi très proche (500 mètres au minimum à vol d’oiseau de l’avenue principale), d’un quartier sensible de la ville (Le Fort-Nieulay, 7000 h). Mais entre les deux, une barrière de taille, l’autoroute A16, en surplomb.  Aucune liaison n’a été prévue. Relier ce quartier très proche aurait pourtant eu un sens urbain et social de désenclavement. Il n’en a rien été. Pour se rendre à Cité Europe, les habitants doivent aujourd’hui faire plus de 3 km !

        A observer les lieux, on en déduit logiquement que tout a été pensé pour que cette zone commerciale ne soit accessible qu’en véhicule. Pourquoi ?

smiley pouce baisse

Car, incroyable mais vrai, la majeure partie des voies de circulation n’a même pas de trottoirs! Nous sommes pourtant en zone urbaine.

cimg5341

Cependant,  afin de relier Cité Europe et Channel Outlet Store (commerce oblige), on a réalisé a posteriori une liaison piétonne. Seulement là.

cimg5349
Une belle liaison piétonne entre les deux centres commerciaux

Des stationnements « vélo » existent néanmoins

Indifferent_Smiley

Difficile de se rendre à vélo à Cité Europe. En revanche, on peut y stationner. Des parkings « deux-roues » ont toujours existé, mais exclusivement à destination des motos. En effet, pendant longtemps, ces aires de stationnement ne disposaient d’aucun point d’attache. Vous deviez donc laisser votre vélo debout sur l’emplacement, ou chercher une barrière. Depuis, sur les 4 entrées principales (2 en haut, et 2 en bas) seules les 2 entrées Ouest sont équipées de pince-roues. Côté Est, rien. Seulement un parking moto loin de l’entrée

cimg5345

img_20161013_113334
Cité Europe, Entrée Est, niveau bas: vivent les barrières…

Cerise sur le gâteau: de fausses pistes cyclables !!!

smiley pouce baisse

En effet, on avait créé dès le départ par endroits, parallèles aux avenues, des chemins en enrobé, larges et confortables. Trottoirs ? Pistes cyclables ? On aurait pu le penser. En fait ni l’un ni l’autre, ils sont uniquement décoratifs, puisqu’ils ne vont nulle part, soit ils s’arrêtent brusquement, soit ils s’écartent des voies sans raison pour ne pas aboutir. Inutilisables donc. Encore un beau gâchis.

cimg5355cimg5353cimg5357cimg5356

idee

Idée: Les déplacements à vélo sur ces avenues étant très risqués, le gestionnaire des voies (Etat? Commune? Agglomération?) ne pourrait-il rendre ces espaces bétonnés fréquentables et utiles pour les cyclistes et les piétons, en les terminant et en leur donnant du sens? Comme pour rendre une justification réelle aux sommes engagées là il y a plus de vingt ans?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s