Oye-Plage « bike-friendly » ? 07 sur 20: Des progrès à faire…

CIMG5732

Située à 14 km à l’est de Calais en direction de Dunkerque, Oye-Plage, commune de 5400 habitants bordant la mer, est devenue un important bourg résidentiel offrant tous les services de proximité. Située dans la Flandre Maritime toute plate, c’est une commune où la pratique quotidienne du vélo et de la marche pourraient facilement se développer.

Comme Marck ou Ardres, Oye-Plage est une petite ville multipolaire: il y a ici trois principaux « villages » : le Centre, sur l’ancienne RN1, l’Etoile, et les Hemmes, plus près de la mer.

CIMG5741
La « tour penchée », blockhaus de la 2nde guerre mondiale, est devenue une curiosi touristique

Oye-Plage et le vélo.

Depuis la création de l’autoroute A16, l’ancienne nationale qui traverse la commune a été déclassée. Le trafic, qui reste important, relève plus de la desserte locale, et pourrait être plus apaisé qu’il ne l’est. Il faut dire que cette avenue traversante, large, si elle est maintenant plus rythmée par l’implantation de feux et de passages-piétons (tous les 80 m dans le centre), n’a pour l’instant pas été réaménagée dans un sens favorisant les modes doux (vélo, marche à pied). Quelques passages interquartiers sont réservés aux piétons.

CIMG5767

Ici comme ailleurs, on commence à apaiser la circulation motorisée par des aménagements de type zone 30, ou zone 20, qui favorisent aussi la pratique du vélo. Mais ce sont souvent les quartiers résidentiels qui en bénéficient, et presque jamais les avenues structurantes principales, qui sont pourtant celles dont les cyclistes ont aussi besoin pour se déplacer, des alternatives (réseaux de pistes cyclables à travers la ville) n’existant pas.

CIMG5746
Exemple de zone 30, avec un trottoir de…40 cm !

Oye-Plage ne déroge pas à cette règle. S’il est sécurisant de se déplacer à vélo dans les quartiers, dès qu’on se trouve sur une des rues principales, la sensation d’insécurité est plus grande, des terre-pleins centraux inutiles et dangereux (avec relief ou sans) sacrifiant le peu d’espace disponible sur la droite qui pourrait profiter aux cyclistes !

Proposition : une chaucidou pour l’avenue Paul Machy

idee

Cette avenue large et rectiligne, longue de plus de 2km, est l’épine dorsale de la commune. La vitesse des véhicules constatée y est bien souvent supérieure à 50kmh, favorisée par un espace vide et un terre-plein central sur une bonne partie.

CIMG5768

Elle pourrait être réaménagée dans un sens avantageant la vie locale , avec le vélo et la marche pour se déplacer. Cela sans transformations titanesques, la totalité de l’espace étant disponible (7-9 mètres de large), le stationnement étant hors chaussée ;

La chaucidou (CHAUssée pour CIrculations DOUces) est une chaussée à voie centrale banalisée. En fait, une seule voie de circulation centrale sans séparation et où les véhicules se croisent. De chaque côté, des espaces réservés aux modes de déplacements doux (vélo) mais sur lesquels on peut mordre en cas de croisement avec un autre véhicule, poids-lourds y compris.

chaucidou
Chaucidou avenue Paul Machy: simulation

L’avantage, en ménageant ainsi un espace visible et pourtant informel pour les vélos, et une voie centrale rétrécie, c’est de :

  • repartager l’espace sans faire de gros travaux (peinture uniquement);
  • faire baisser la vitesse de circulation, pour la sécurité de tous;
  • Favoriser l’usage du vélo pour les déplacements de proximité;
  • Favoriser les traversées piétonnes.

Ce type d’aménagement, venu des Pays du Nord, se répand aujourd’hui en France. La mairie de Saint-Omer, par exemple, en a installé une sur un important boulevard de la ville, le Bd de Strasbourg:

CIMG5213
Saint-Omer, chaucidou Bd de Strasbourg

A Oye-Plage, le RD 219, autre avenue structurante qui traverse la commune N-S, pourrait aussi être aménagée avec des couloirs cyclables, au lieu du terre-plein central en peinture qui ne sert qu’à augmenter la vitesse des voitures ! Pour tenir compte des jeunes à vélo, il y a un collège sur cette avenue.

CIMG5747

Le stationnement des vélos : peut mieux faire !

Indifferent_Smiley

Il existe certes, mais pas avec un souci de qualité ni de confort. Comme pour ce que l’on doit faire sans être vraiment concerné. A minima. Un maigre rack « pince-roues » dont quelques lieux publics sont équipés. Pas tous.

CIMG5745

Mairie, médiathèque, restaurant municipal, maison de la solidarité sont équipés de ces « pince-roues ».

CIMG2881CIMG5738

CIMG5736CIMG5735

Précisons à titre informatif que les « pince-roues« , qui ont le mérite d’exister, ne sont pas très bons pour les vélos : une bousculade et la roue est voilée ; de plus, le cadre n’étant pas attaché, le vélo peut être volé facilement. Il ne reste alors plus qu’une roue pour pleurer…Le mieux reste les arceaux hauts plantés dans le sol.

Rien devant la poste, les commerces de l’avenue (un seul rack) ou de la place, ni devant la bibliothèque. Rien non plus devant les trois salles de sport près de la mairie, pourtant inévitablement fréquentées par nombre de jeunes à vélo !

CIMG5744CIMG5737

CIMG5765
Les salles de sport: pas d’arceaux pour les vélos.

smiley pouce baisse

Mais c’est le Carrefour Contact du centre ville qui mérite la plus mauvaise note pour le stationnement vélo, puisque les arceaux, assez « design » qui étaient sous l’auvent encore il y a un peu plus d’un an ont été supprimés, laissant les cyclistes sans rien! Etonnant, car dans la région, presque tous les supermarchés offrent au minimum des racks à vélos comme le Lidl ici. Alors, pourquoi cette décision? Qui l’a prise? La ville ou le supermarché?

CIMG5734

Favoriser l’utilisation du vélo n’est pourtant pas difficile dans une commune comme celle-ci. Cela nécessite peu de moyens. Seulement une attention, un peu d’empathie envers les cyclistes existants, si on n’a pas l’objectif de voir leur nombre augmenter. Des personnes âgées se déplacent heureusement encore à vélo, et surtout beaucoup de jeunes et d’enfants, particulièrement vulnérables dans la circulation générale.

CIMG2888

A …5 km de là, Gravelines : une petite ville « bike-friendly » dont Oye-Plage pourrait s’inspirer  !

Vélo et tourisme à Oye-Plage ?

Pas davantage de prise en compte du vélo avec un objectif touristique, c’est étonnant. Aucun stationnement ne semble prévu pour les vélos à la Maison de la Dune, l’entrée du pourtant très visité Platier d’Oye, sans doute par de nombreux cyclotouristes. On croit rêver !!!

CIMG5740
Entrée du Platier d’Oye, réserve naturelle nationale très connue dans la région

On aurait pu aussi depuis longtemps penser à réunir les 3 hameaux par des aménagements cyclables. On ne semble pas y avoir pensé aux Hemmes, en pratiquant un passage pour les piétons et les chevaux parallèle à la rue !

CIMG5743CIMG5742

En revanche, un Parking « naturel » pour les voitures est lui bien en cours de réalisation.

Seule l’une des boucles cyclistes du Conseil Départemental, « Moulins et sécheries« , dispose d’une signalétique.

Location de vélos?

Sur une commune si étendue, avec une façade maritime, et une réserve naturelle, pourquoi pas mettre en place un point de location de vélos l’été, permettant de joindre le bourg aux lieux touristiques de la commune…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s