De Chépy (80) à Lille sans voiture…

CIMG8464
La gare d’Abbeville

En vacances dans le Vimeu, à Chépy, charmant village de 1300 habitants situé à l’écart des routes, à 18 km au sud-ouest d’Abbeville, il me fallait me rendre ce mercredi 19 juin à Lille, a priori sans voiture. Mission impossible pour l’immense majorité des gens…

Sans solution de covoiturage, mais disposant d’un vélo pliant (Brompton), j’aurais pu me rendre directement à la gare d’Abbeville à vélo. Mais, n’étant pas un grand amateur des (légères) côtes du Vimeu, et aussi pour expérimenter le réseau de bus, j’ai préféré faire autrement. Comme souvent, quand on y regarde de près, c’est possible.

Intermodalité : Vélo + Bus + train

N’ayant plus de voiture depuis fin 2006, j’ai l’habitude de préparer mon voyage de « porte à porte » en utilisant souvent plusieurs modes de transport, ce qu’on appelle l’intermodalité : vélo + train, ou vélo+bus. Ici, ce sera vélo+bus+train.

L’intermodalité bus-vélo existe de fait, à certaines conditions, et si on est enclin à y penser. Mais elle est rarement rendue visible pour les usagers.

Dans la Somme, comme dans la plupart des départements, il existe un réseau public de cars permettant de joindre les principales villes tout en desservant les zones rurales. Ici, ce réseau s’appelle Trans’80, dans le Pas-de-Calais, Oscar. Le coût du transport pour l’usager est faible, le temps de parcours, un peu plus long.

Rares sont les départements qui proposent officiellement un service bus+vélo en interurbain par des cars équipés de dispositifs spéciaux. Il arrive même qu’ils le suppriment (Oscar, 62). Quand ils existent, ce sont des services saisonniers, liés à la fréquentation touristique. Ce n’est pas vu comme un plus de fréquentation qui valoriserait pourtant et l’usage du bus, et celui du vélo.

En revanche, les cars disposent tous d’une soute à bagages, où il est parfaitement possible de stocker son vélo, s’il est pliant. Il arrive même que le chauffeur accepte les vélos normaux dans la soute, si les passagers sont peu nombreux. Mais c’est au cas par cas. Mieux vaut se renseigner ! Ici, sur le site Trans’80, aucune mention n’est faite concernant les vélos. Ce qui n’est pas interdit étant autorisé…

CIMG8443
Chépy (Somme)

Le voyage

Chépy-Valines : 2km (8mn)

CIMG8458

Chépy n’est pas desservi par le réseau de transport. Il m’a donc fallu me rendre à vélo jusque Valines, sur l’ancienne nationale, où se trouve l’arrêt de la ligne 2 de Trans’80 : Mers-les-Bains – Friville-Escarbotin – Abbeville.

Valines-Abbeville : environ 25km (desserte des villages oblige), 35mn Départ 12h29: installation du vélo dans la soute.

CIMG8461

Puis, on peut s’installer confortablement dans le bus, et profiter du paysage…Arrivée 13h04

CIMG8462

CIMG8469
De nombreuses éoliennes donnent du caractère à un paysage jusqu’ici principalement agricole.

A Abbeville, j’ai le temps de manger tranquillement mon casse-croûte. Devant la gare ? Ou sur les bords de Somme tout proches ? Et de lire un peu.

CIMG8467
La gare d’Abbeville est équipée d’un garage à vélos accessible sur abonnement.

Abbeville-Lille en train : 138 km, via Amiens : 2h15 environ

D : Abbeville : 13h43 A :Amiens : 14h09 D:Amiens : 14h43 A : Lille : 15h59

C’est l’Intercités Boulogne-Paris que je prends jusque Amiens. Puis un TER classique

Le voyage de 165 km aura duré au total 3h38, dont 1/3 d’attente.

Un tel voyage ne peut évidemment s’envisager qu’à la condition d’avoir le temps…ou de savoir le prendre. Car bien des gens disposent de ce temps.

Mais le « système voiture »,  omniprésent depuis des générations, s’impose comme étant le seul mode de déplacement, occultant les autres possibilités. Qui sont pourtant là, tant pour le bus que pour le train.

Un voyage peu polluant, en phase avec la lutte contre le changement climatique

Selon le mode de calcul proposé par la SNCF  et l’Ademe, utilisant la consommation d’électricité (RTE) et la fréquentation des trains.

Chépy-Valines (vélo) : 2km                                   CO2………………………..0

Valines-Abbeville (autocar) : 25 km               CO2 ….. 177g x 18 = …….4,415 kg

Abbeville-Amiens (train Intercités): 40 km   CO2…….8,1g x 40 = …….0,324 kg

Amiens Lille (TER) : 98km                                CO2……29,4g x 98 = …….2,881 kg

Distance Chépy-Lille au plus court en voiture: 120 km

 Ce voyage a émis 7,620 kg de CO2, contre plus de 25 kg en voiture (0,213 kg x 120 = 25,56 kg)

Sans le bus, ç’eût été encore mieux:        3,205 kg DE CO2

Une réflexion sur “De Chépy (80) à Lille sans voiture…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s