Le Vimeu à vélo

CIMG8491

Nouveau séjour dans le Vimeu, à un an d’intervalle avec le premier. L’occasion de découvrir ce petit pays à vélo, tranquillement, avec l’oeil du cycliste, ce qui permet d’analyser (deuxième article à venir) si ce mode de déplacement ici à vocation touristique a une place ou non dans cette petite région côtière, à la fois rurale et industrielle, située à l’ouest de la Picardie (Somme).

Le Vimeu

Cette petite région comprise entre la façade maritime à l’ouest, les deux vallées de la Somme au nord, et de la Bresle au sud, et l’Amiénois à l’est se situe en limite normande de la Picardie, et faisait autrefois partie du Comté de Ponthieu, dont la capitale était Abbeville. Son nom vient du latin Viminavus, de Vimina, la Vimeuse, petite rivière.

CIMG9506

Le paysage est constitué d’un plateau de vastes étendues agricoles céréalières en contraste avec de petites vallées, parfois sèches, parfois arborées et parcourues de cours d’eau propices à la pêche,

CIMG8469

et également de zones d’élevage plus marécageuses et d’étangs à l’approche de la Somme canalisée ou de la Bresle. De grandes éoliennes, implantées depuis assez longtemps maintenant, structurent et animent aussi ce paysage.

CIMG9510
La Trie, petit affluent de la Somme, ici à Cahon – photo VBCO

CIMG9492

Patrimoine

On y croise souvent de belles maisons des XVIII et XIXèmes siècles, petits châteaux blottis au fond d’allées d’arbres séculaires.

CIMG9514
Château de Cambron, XVIIIème siècle – Photo VBCO

Les églises y sont aussi remarquables et souvent classées, il n’est pas rare de voir de petites chapelles à l’écart des villages.

 

Des croix ouvragées, souvent en fer forgé, vous surprendront au détour d’un chemin bordé de haies vives.

CIMG8456
« Le bon pasteur », croix de chemin à Valines – photo VBCO

Les villes et bourgs principaux du Vimeu sont Feuquières-en-Vimeu, Friville-Escarbotin, Airaines, Fressenneville, Woincourt, Ault, Cayeux-sur-Mer, Mers-les-bains… Avec en limite Abbeville, Saint-Valery-sur-Somme, Gamaches.

Une identité historiquement liée à l’industrie

Le Vimeu est en effet le berceau de la serrurerie française, depuis le milieu du XVII ème siècle, une découverte que j’ai faite sur place.

CIMG8546
Château d’eau, entrée de Friville-Escarbotin – photo VBCO

Les premiers ateliers familiaux répartis dans les villages ont alors commencé à alimenter Paris en serrures, et l’activité n’a fait que se développer, se concentrant ensuite sur quelques maisons connues encore aujourd’hui (JPM, Bricard pour la serrurerie) ou Decayeux et Delabie pour la robinetterie. D’autres entreprises se sont développées sur des domaines liés (plasturgie notamment).

CIMG8541
Siège de la marque de serrures Bricard, bien connue, à Friville-Escarbotin – photo VBCO

Cette industrie spécialisée a su traverser les époques en gardant une première place, passant des petites unités familiales à de plus importantes. Elle a su aussi se diversifier et est aujourd’hui toujours une industrie de pointe. Ce passé a donné lieu à une histoire sociale et politique fortement liée à la culture ouvrière, qu’on retrouve dans le patrimoine industriel: maisons d’industrie,  statues et  noms de rues.

CIMG8532
Mairie de Friville-Escarbotin, précédée de la statue de Jaurès – photo VBCO

Le Vimeu avait sa ligne de chemin de fer. La conservera-t-il ?

Jusqu’en 2018, la ligne SNCF d’Abbeville à Eu (voir carte plus haut) fonctionnait encore. Cette ligne de 34 km à voie unique (qui avait un temps été à double voie) non électrifiée, datant de 1882, avait eu pour principale vocation de desservir les industries du Vimeu.

CIMG8495
La ligne d’Abbeville à Eu desservait de nombreux villages, ici Feuquières-en-V. – photo VBCO

Faute de modernisation, comme souvent, le service aux usagers s’est dégradé, entraînant une baisse de fréquentation. La ligne a été fermée en 2018. Mais la Région Hauts-de-France affiche l’intention de la rouvrir, à l’horizon 2025, après y avoir réalisé des travaux. Il faut dire que l’attrait touristique de la ligne, déjà constaté (Lille – Amiens – Le Tréport), mériterait d’être développé.

CIMG9459
La ligne longe la Somme à l’approche d’Abbeville, sur les derniers kilomètres – photo VBCO

Mais avec la période de pandémie que nous venons de vivre, les budgets importants à consacrer (40 Millions d’€), seront-ils encore d’actualité ?

Ce parcours bucolique, où la nature reprend vite ses droits, s’agrémente de jolies gares: La Hayette (Feuquières), Quesnoy-le-Montant… Mais certaines sont d’ores et déjà condamnées, puisque privatisées en logements. Cela augure-t-il du sort futur de la ligne ?

CIMG8494

IMG_20200618_180415_2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s