Faire ses courses à vélo?? Vous n’y pensez pas! Et pour l’eau, vous faites comment?

img136_LI (2)
Petit montage…pour celles et ceux qui ne peuvent pas encore se passer de bouteilles plastique! Photo VBCO

Malgré le coup de focus sur l’utilité du vélo survenu depuis deux ans, ayant amené le gouvernement à proposer toutes les mesures que l’on sait, ce qui est en soi une révolution, se déplacer à vélo au quotidien reste encore considéré pour certain·e·s comme le fait soit de personnes originales réalisant un exploit, soit de gens qui « ont le temps »! En tous cas un mode perçu comme inadapté aux « exigences » de la vie moderne.

Après l’argument « météo » avancé comme obstacle à la pratique régulière du vélo, vient la question du transport des courses et aussi des enfants. Alors comment faire avec un vélo sans trop se compliquer la vie ?

De la voiture au vélo : un changement de paradigme

Même si la voiture est encore très (très) présente, le « système vélo » gagne du terrain: dans la rue, dans l’immobilier, l’hôtellerie, les magasins, les entreprises, partout il commence à montrer le bout de son nez. Passer de la voiture au vélo n’est plus aussi rare qu’avant, on l’a vu nettement depuis le début de la pandémie de coronavirus. Le coût de la voiture, mais aussi les progrès du vélo à assistance électrique (VAE), la prise en compte du vélo dans beaucoup de villes y sont pour quelque chose. Le faux argument « culturel », encore souvent brandi, censé expliquer pourquoi la France ne se déplacerait pas à vélo quand d’autres pays auraient ça « dans leurs gènes », vient d’en prendre un sacré coup avec les aides à la conversion du gouvernement! Mais on passe aussi au vélo classique. Se pose alors la question du transport.

Certain.e.s diront que ça n’est pas possible. Formaté·e·s qu’ils·elles sont par la certitude que l’on ne peut se déplacer qu’en voiture. Mais c’est en fait plutôt facile: tout s’apprend. Il suffit d’avoir envie, ou l’occasion de faire sauter les verrous. En ce moment, c’est le cas. Le fait de voir de plus en plus de gens à vélo dans le paysage, et pas que des jeunes ou des retraités, amène certain·e·s à se poser la question. L’effet de nombre… Comme pour beaucoup de choses, il suffit d’y penser et d’essayer. On s’apercevra vite que ce qui apparaît comme un confort – la voiture – est assorti de beaucoup de contraintes qu’on avait jusque là occultées et qui n’existent pas à vélo.

Fini l’hypermarché, le coffre plein de courses, les tonnes d’emballages en plastique! Adieu aussi les bouchons, les feux, le stress sur le parking, la queue aux caisses (car tout le monde y va en même temps!), et la carte bancaire qui flambe car on n’ achète pas que l’essentiel, puisque c’est la voiture qui porte.

A vélo, on fait ses courses plus souvent, plus près de chez soi. On achète moins à chaque fois, on fait attention au poids. Au final, comme on va plus près, ça prend moins de temps et c’est moins cher, on est moins tenté par ce qui n’est pas prévu. On en profite du coup pour redécouvrir la proximité, et consommer local, et pourquoi pas bio. Gagnant gagnant pour la santé. Cette mutation doit favoriser le centre des villes que l’on sait en mauvaise posture pour le commerce.

Vous le croyez? 16 kg de courses dans mes sacoches !  Autant qu’en voiture !

CIMG6201_LI
J’ai depuis abandonné l’eau en bouteille et suis passé au vrac… photo VBCO 2017

« Et pour l’eau ? Vous faites comment ? »

Une formule souvent entendue. Eh bien c’est tout-à-fait possible, comme le montre la photo ci-dessus. Mais le plus logique est encore d’abandonner l’eau en bouteille, au conditionnement peu écologique, pour passer à l’eau du robinet, en général d’excellente qualité et …1000 fois moins chère! Du coup, plus de transport!

Même le vélo pliant permet de transporter…le linge sale, direction la laverie.

CIMG7317
Quand on n’a pas de machine à laver: Lille, 2019 – Un cabas qu’on adapte, et c’est parti!  photo VBCO

Comment s’équiper ? Plusieurs options

Le sac à dos

Pratique et n’agissant pas sur l’équilibre, un bon sac à dos est suffisant pour les quelques courses du soir qu’on fait après le travail. Dans un sac de 25-30 litres (photo), on peut déjà en mettre.

CIMG7036

Panier, caisse, cageot:

Pour les petites courses, le panier sert aussi de vide-poches. Les Vélos en Libre-Service en sont souvent pourvus. Certains vélos sont de nouveau équipés comme autrefois d’un plateau à l’avant, vous permettant d’installer le contenant personnalisé que vous voulez (caisse, cageot). Fixation définitive ou avec sandows. Même chose pour l’arrière, où une petite caisse en bois (récup’ et installation faciles) peut se fixer facilement avec des boulons sur l’indispensable porte-bagage.

velo-cageot
vélo-cageot. Photo internet

Les sacoches :

Traditionnelles pas très fun, c’est vrai, ou plus « mode », on en fait de jolies, rigides ou souples (toile), elles sont solides. C’est ce que j’utilise, en alternance avec le sac à dos. Plutôt pour les « grosses courses ». Quand on en a marre de les voir, on peut les relooker, comme ici. Bon, ok, ça pique un peu aux yeux! Mais on les voit!

photo VBCO
photo VBCO

Le cabas accroché au guidon:

Sans doute la plus ancienne pratique connue. Attention toutefois à ne pas se déséquilibrer, veiller à ne pas trop encombrer et répartir la charge au mieux.

CIMG8384

La remorque:

Encombrante certes, il faut de la place pour la stocker. Mais elle vous rendra tous les services d’une voiture. Ici celle que j’ai recréée en CTP marine à partir de celle en métal ramenée du Danemark en 2010 par mon fils.

CIMG5982

Les encombrants ?

Vélo, ou location de véhicule…Difficile aujourd’hui, lorsqu’on est bricoleur, de se fournir en matériaux petits ou grands, car les quincailleries et autres drogueries ont souvent déserté les centres-villes. Ces grandes enseignes de bricolage ignorent bien souvent le stationnement des vélos. Mais allez-y tout de même à bicyclette,  non pas pour le sac de ciment bien sûr, mais pour les petits matériaux dont vous avez besoin : petite quincaillerie, outillage, peintures, colles etc… Et allez-y de votre petit message sur place (ou par le moyen de l’asso FUB locale) pour que le vélo soit mieux pris en compte…

        Astuce: avoir toujours sur soi les deux morceaux de corde qui vous sauveront lors d’une course à l’improviste!

photo vbco

     Pas besoin d’un 4×4 pour acheter un paquet de vis !

Avec quelques cordelettes, on peut même ramener chez soi, en les adaptant, planches ou baguettes de bois…que l’on peut couper soi-même dans le magasin avant de partir, un mini-atelier étant souvent à disposition.

Déménagements ?

Lorsqu’on a peu de choses à transporter, et peu d’argent à y consacrer, le déménagement peut aussi en partie se faire à vélo, avec une charrette…Ici un des déménagements de ma fille à Montpellier. Il existe même des déménageurs à vélo, privés ou associatifs, comme l’Atelier Remuménage, dans certaines villes…

velo-charrette

Transporter les enfants ?

Avoir des enfants n’empêche en rien de faire du vélo (article ici). Il existe maintenant toute une série de « vélos-cargos » ou de remorques permettant de conduire ses enfants là où ils doivent aller, c’est-à-dire principalement à l’école. Essayez, vous verrez : ils adoreront. Et ne pensez pas que ce soit particulièrement dangereux : en ville, équipé.e.s avec casques, gilets fluo et drapeaux à l’arrière, vous serez très visibles et les automobilistes laisseront volontiers la priorité à votre originalité. Le vélo, dans ce cas, contribue clairement à réduire la vitesse des véhicules motorisés !

                     11000 vélos-cargos se sont vendus en 2020, contre 3000 en 2019!

Inconvénient majeur: la place pour stocker l’engin. Mais de plus en plus de résidences collectives disposent d’un espace à niveau et assez grand.

Essai avant achat:  l’usage du vélo-cargo se développant dans nos villes, il est parfois possible de louer avant d’acheter, et aussi de prendre quelques cours ou conseils de conduite…Renseignez-vous auprès des associations FUB ou détaillants locaux.

CIMG7120
Lille, Rue Gambetta – photo VBCO

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s