Calais: les bus Oscar ont enfin droit de cité!

CIMG7090

Depuis quelques jours en effet, les horaires des bus interurbains Oscar sont enfin affichés dans les abribus de l’agglomération calaisienne. Les questions posées récemment  à ce sujet y sont peut-être pour quelque chose… En tous cas, le chauffeur à qui j’ai demandé la semaine dernière s’il avait vu ce changement tombait des nues, il n’y croyait pas : « C’est LEURS abribus, nous, on n’existait pas! Ça vient sans doute d’être Lire la suite

Publicités

Calais: des migrants s’abritent sous un abribus, on le supprime!

CIMG6860 (2)
Attente du bus sous la pluie, à la porte des maisons…

A Calais, on se préoccupe peu des conditions d’accès des usagers aux cars « longue distance ». Prendre le car  relève en effet du parcours du combattant. J’ai pu l’expérimenter moi-même. Une situation inadmissible.

Trois compagnies européennes partent ou passent à Calais :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Flixbus : 1 départ/ jour à 8h55.

Durée 4h00 vers Paris : 13,90 € à…32,90 € ! ne dessert pas Lille ;

 

DSC05543

 

Isilines : 1 départ/ jour à 14h45 vers Lille (6€, 2h05) et Paris (12 à 16€, 5h20)

 

 

DSC05555

 

Ouibus : 2 départs/ jour à 2h05 et 18h05.

Durée du voyage : 4h40 vers paris : 15-19 € ne dessert pas Lille non plus;

 

L’arrêt Ouibus, se situe au Terminal Car-Ferry. Difficile d’accès pour un piéton.

Pour les deux autres compagnies, il se trouve au centre-ville, quai du Rhin, on ne sait  où  sur le parking immense. Seul le billet pris sur internet mentionne le lieu sans autre précision, et il n’y a sur place aucune information pour les usagers : pas d’abribus, pas d’horaires affichés, rien, même pas pas de panneau ou de totem avec le nom des compagnies. Il faut donc attendre au milieu de nulle part, sans savoir si c’est le bon endroit. Quand il pleut, on s’abrite à la porte des maisons, car il faut être présent 30 mn avant le départ et le car n’arrive pas tout de suite!

CIMG7050
Quai du Rhin: les usagers du bus ne savent pas où attendre…

Chaque fois, les nouveaux usagers, interpellés par ce vide, doivent questionner pour s’assurer que c’est bien là qu’il faut attendre! L’existence de bus à cet endroit est totalement ignorée par les autorités. Même les chauffeurs sont obligés de vider les détritus de voyage dans les poubelles des habitants tout proches!

Un abribus supprimé pour cause de… migrants !

Quel n’a pas été mon étonnement de constater que le double abribus qui était là de très  longue date avait disparu ! Je ne comprenais pas pourquoi.

DSC05531
L’emplacement encore visible au sol de l’abribus supprimé

C’est en discutant fortuitement avec différents chauffeurs de car que j’ai appris le motif invoqué par les autorités locales : c’était soi-disant un « point de fixation » pour les migrants !

Une décision injustifiée selon eux, car en tant qu’usagers quasi quotidien de cet endroit, ils savaient très bien ce qui s’y passait :

« Quelques migrants venaient ici effectivement régulièrement, soit pour y trouver abri, soit parce qu’ils voulaient prendre le bus en payant normalement leur place, ce que l’on accepte, évidemment. Mais à aucun moment ils n’ont été à l’origine de quelque trouble que ce soit, ni quai du Rhin ni ailleurs, au point d’entraver notre activité. Ils ont toujours été discrets et tranquilles.

Ce témoignage spontané est de la même tonalité que ceux que l’on entend souvent, sans les solliciter, de gens d’horizon et d’activité divers. Des témoignages qui ne cadrent pas avec le climat d’insécurité sciemment entretenu. On voulait rendre les migrants responsables de tous les maux.

J’ai questionné l’opérateur local des Transports Urbains, Calais Opale Bus, pour tenter de savoir ce qu’il en était de cette suppression d’abribus. Réponse évasive, tant pour la responsabilité de la décision que pour la raison.

Peu avouable en effet, car c’est bien l’agglomération (le Sitac?) qui a fait démonter cet abribus, et « pour cause de migrants ». Ça m’a été confirmé par le Service des Lignes Interurbaines et Scolaires de la Région Hauts-de-Ffrance, que j’ai aussi contacté.

L’agglomération a donc démonté un abribus très utile, pour des raisons d’autant moins avouables qu’elles s’appuient sur un risque imaginaire. Ce faisant, elle a dégradé sans s’en soucier les conditions de voyage de tous les usagers des bus longue distance qui n’ont pas le moyen de voyager autrement.

A Dunkerque, une prise en compte très différente

Ici, depuis les travaux à la gare, l’arrêt des cars longue distance a été déplacé au port. Mais avec un abribus. Mieux: la navette de centre-ville l’a intégré à son parcours…

CIMG7052

CIMG6877

 

Gravelines au départ de Calais: bus Oscar n°501 + vélo

CIMG4044
Du haut de ses 27 mètres, le beffroi de Gravelines (XVIème siècle), reconstruit en 1827, a été classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2005 avec 22 autres du Nord et de Picardie

Gravelines est située à l’embouchure de l’Aa, à mi-chemin entre Calais (20km) et Dunkerque (20km). Une cité au centre d’une petite agglomération de 18 000 habitants, en limite de la   communauté urbaine de Dunkerque ( CUD). Ancienne place forte de Vauban (XVIIème siècle), elle a perdu de son importance stratégique au profit de Dunkerque, la frontière s’étant Lire la suite

Intermodalité bus-vélo « Oscar »: un service passager…ou durable?

oscar62

Des dispositifs pour accrocher les vélos existaient l’an dernier sur les bus Oscar de la Côte d’Opale. Pas sur tous. Mais aujourd’hui,  ils ont disparu. J’ai essayé de savoir de qui émane cette décision, entre le Département, qui décide et finance, et les compagnies de transport que celui-ci mandate.

Lire la suite

Oscar ligne 505: temps de trajet, itinéraire, lisibilité, avis des usagers: des améliorations possibles…

bus014

  • Le temps de trajet :
    Un inconvénient de ce service est le temps de trajet. Compréhensible vu le nombre d’arrêts. En moyenne, ligne 505, il faut 1h20 pour aller de Calais à Boulogne en +ou – 27 arrêts.

Cependant, certains arrêts ne semblent pas nécessaires. Certaines de ces toutes petites communes ont parfois deux, trois et parfois 4 arrêts distants de moins de 300m. L’un d’eux, Saint-Pô, à Wissant, est en rase campagne, un arrêt digne de « La mort aux trousses », d’A. Hitchcock. On s’attend à voir arriver Mr Kaplan !

lamortauxtrousses1
                                                                                                                   La mort aux trousses, A. Hitchcock

Un autre, à Tardinghen, avait été implanté pour une famille ayant des enfants au collège. Qui ont bien grandi depuis !!

Et je gage que les communes en question sont déjà enchantées d’être desservies une fois pour ne pas exagérer les demandes.

Ces arrêts seraient du fait du ramassage scolaire. Si tel est le cas, pourquoi ne pas faire un horaire d’été différents en supprimant certains arrêts.

  • Des détours inutiles:

Le musée de mémoire d’Audinghen : Alors que la route principale est à 100 mètres du musée et qu’on voit celui-ci de l’intersection, on oblige le bus à emprunter cette voyette défoncée et dangereuse parce que sinueuse, étroite et traversant une zone boisée. Pour simplement passer devant le musée, et s’arrêter sans cesse pour laisser passer les véhicules venant en face.

CIMG3047Aucun bénéfice pour ce détour, long et inutile, alors que l’intersection de la route principale avec la ruelle du musée est un lieu de vie bien plus pertinent (hôtel-restaurant, boutique de produits régionaux, boutique du Site des Deux-Caps)

Intersection entre la route principale et le chemin menant au musée et au camping.
Intersection entre la route principale et le chemin menant au musée et au camping.
CIMG3174
Sur ce chemin, les conducteurs doivent slalomer entre les ornières profondes, éviter les branches en sous bois et en plus croiser d’autres véhicules! Bravo à eux!
  • La communication, la visibilité:

Ce service souffre d’un déficit de notoriété. C’est sans doute le plus grave. Et rien ne semble fait pour changer cet état de fait :

CIMG3030
A part en zone rurale, où les anciens panneaux « Colvert » sont toujours là (et non actualisés, c’est-à-dire non remplacés!), la plupart des arrêts en ville (Calais) ne signalent pas l’existence des lignes Oscar.
Pas davantage d’horaires pertinents affichés. Ou des horaires obsolètes !

Résultat: un parcours du combattant inadmissible:

ça commence comme ça quand vous voulez utiliser ce service les premières fois . Il faut d’abord deviner où le bus s’arrête puisque les points d’arrêt sont mal identifiables. Et le comble, c’est que sur la ligne 505, selon les horaires, le bus n’emprunte pas le même itinéraire, parfois en sens inverse, et donc ne prend pas les passagers au même endroit. Une aberration en matière de transport en commun!! J’ai ainsi vu un bus me passer sous le nez à la gare de Calais car il passait de l’autre côté du Pont Jacquard !!!

  • Horaires et site internet : Les horaires gagneraient donc à être affichés en bonne place, et aussi à être respectés un peu mieux. Le passage à certains arrêts est parfois très rapide…Bien sûr, il y a le site internet, mais que fait-on des personnes qui ne sont pas internautes? Et quand il est en panne ??? pas moyen de savoir les horaires !

Toutes ces difficultés  ne vont pas dans le bon sens. Elles desservent en premier lieu les usagers, et au final le service lui-même, et donc son financeur. A se demander si encourager les gens à prendre le bus  est vraiment un objectif !

  • Des communes importantes non desservies :

Alors que la ligne 505 dessert logiquement les villes et villages de la Côte, bizarrement pas de desserte de Blériot, ni de Coquelles-village et Sangatte n’a qu’un seul arrêt à son extrémité. Seule existe une desserte de la Cité Europe (??) Un arrêt de moins à Audinghen et un de plus à Coquelles et Blériot me semblerait plus logique.

moulin de Coquelles-750
Le moulin de Coquelles
bleriot_750
Place de Blériot-Plage

Cela cache-t-il des difficultés de cohabitation avec l’agglo de Calais, le Sitac et Calais Opale Bus, comme pour les abris où l’affichage des horaires Oscar semble « poser problème »? Pourtant la ligne 505 dessert les communes de l’agglomération boulonnaise comme Wimereux, déjà desservie elle aussi par les bus de l’agglo. Serait-on plus tolérant à Boulogne qu’à Calais?

Toujours est-il qu’un usager de Wissant qui veut aller à Blériot ne le peut qu’au travers d’un périple passant d’abord par Calais Centre pour ensuite reprendre un bus de Calais Opale Bus. Intéressant. Alors que Blériot est située sur la route logique.

  • Comité d’usagers ?

Nombre d’usagers sont scandalisés du manque de lisibilité du service et des aberrations qu’ils constatent. Mais ils ne remontent pas vraiment ces critiques, pensant que ça ne servira à rien, ou parce que ce n’est pas leur habitude. Cela donne ainsi au Conseil Départemental l’illusion que tout va pour le mieux.

Les chauffeurs sont les premiers utilisateurs permanents de ces itinéraires. Ils savent quelles sont les améliorations à apporter, ils en parlent volontiers car elles sont de bon sens. On gagnerait sans doute à les consulter plus souvent pour l’optimisation et la pertinence des parcours. Pour le plus grand bénéfice de tous.

Il est temps de demander la création d’un comité d’usagers par ligne (ou par secteur). La Région le fait bien avec la SNCF pour les TER…

Oscar: des bus pour découvrir la Côte ou pour voyager au quotidien.

Réseau de bus Oscar : pratique, social, équilibre des territoires. Bravo au CD62 !!

J’ai découvert cet été un moyen bien sympathique et bon marché de voyager sur la côte d’Opale : le réseau de bus Oscar, qui a apparemment succédé aux bus « COLVERT », du Conseil Départemental 62 (ex-Conseil Général).

CIMG2990

Avec 40 lignes régulières, ce sont les petites localités qui sont pour une fois à l’honneur, la ligne 505 d’Oscar dessert en effet par exemple tous les villages de la côte entre Calais et Boulogne (en fait pas tous, nous y reviendrons).

Beaucoup d’atouts pour ce réseau permanent, il fonctionne en effet toute l’année.

  • Une fréquence « inespérée » pour toutes ces petites communes. Entre 4 et 6 liaisons par jour, dimanches et fêtes compris !!A l’heure des suppressions des services publics « non rentables », bravo au CD62 pour sa persévérance dans ce choix courageux ;

  • Un prix défiant toute concurrence : 1€ pour chaque trajet, quel que soit le trajet ! Vous pouvez aller de Calais à Boulogne pour 1€. C’est même gratuit l’été pour les moins de 18 ans !!

  • Enfin, permettre de relier des villages aux différentes villes proches, voilà une politique qui n’oublie pas ceux qui ne disposent pas de voiture. Un pas vers l’équilibre des territoires.

  • Des chauffeurs et chauffeuses sérieux et agréables qui n’hésitent pas à l’occasion à se faire un peu guides touristiques ;

Une vraie politique allant vers l’égalité…mais beaucoup de choses à améliorer tout de même…

http://www.pasdecalais.fr/Oscar-le-reseau-des-transports-du-Pas-de-Calais