Citadelle de Calais: entre sport, patrimoine, et… vélo?

 

cimg5277

Ce monument majeur de l’histoire calaisienne, proche du centre-ville, que tout le monde connaît sans vraiment le connaître, gagnerait à être valorisé pour en faire un but de visite et de promenade fréquenté, un lieu permettant de comprendre l’histoire locale tout en se baladant et faisant du sport, comme la citadelle de Lille. Cela tant pour les visiteurs que Lire la suite

Publicités

Projet Front de Mer de Calais: le parking du palais des congrès…sans le palais des congrès!!

risban-projet

L’enquête publique sur le projet d’aménagement d’une partie du Front-de Mer vient de s’achever. Au-delà des aménagements « verts » (parc dunaire notamment) autour du Fort Risban, avec lesquels on ne peut qu’être d’accord, l’examen du dossier m’a amené à consigner les observations suivantes:

Le Palais des Congrès prévu étant remis aux calendes grecques, il est étonnant qu’on ait maintenu tels quels les aménagements des abords. La nouvelle voirie, par exemple, n’avait plus lieu d’être;

CIMG3363
1-Parking « paysager » pris sur l’ancien camping; 2-Parkings rassemblés au pied des barres d’immeubles; 3-Parc dunaire; 4-Promenade du perré du Risban; 5-Début de la nouvelle avenue

Tel qu’il est, ce projet relève plus du « Greenwashing »…

picture 100
Greenwashing: Garanti pour couvrir tous vos dommages environnementaux  en vous donnant bonne conscience…

…que de la volonté réelle de dispenser de la convivialité et des espaces naturels dans ce secteur actuellement bétonné et venteux ; car l’objectif principal est bien différent, comme il est écrit dans le document d’impact :

il s’agit « d’aménagements qualitatifs qui ont pour objectif de réduire l’impact visuel du stationnement et de la voirie »

 En effet, il s’agit essentiellement de restructuration de parking, avec le tour de force d’occuper au final plus de place au sol qu’auparavant (=zone imperméable plus importante), alors que les places « seraient », pour l’affichage, moins nombreuses. En fait elles seront surtout plus chères, puisque verdies ;
25 % de l’ancien camping, très regretté, qui était déjà une zone de verdure, sera désormais aussi une zone de parking !!!

Le fond du projet reste routier,

avec la création d’un boulevard rectiligne, inutile et coûteux (No 5 du plan) . Pourquoi? Un projet d’aménagement sans route, c’est pas sérieux ?

risban-poincare
L’avenue Poincaré, qui remplit déjà son rôle en permettant la cohabitation suffisante des différents moyens de transport (bus, voiture, vélo, piétons), pouvait rester l’axe principal et se contenter d’un lifting de « circulation apaisée » (zone 30, passages surélevés, verdissement, élargissement des trottoirs en espaces piétons-vélos partagés…). Il y a la place. Au lieu de cela, on y mettra encore du parking !

Ce secteur de la ville n’est pas principalement un lieu de passage. C’est un endroit où l’on se rend pour y rester un bon moment. La convivialité voudrait qu’on y rétablisse par ilots des petites cellules commerciales saisonnières intégrées au paysage (petits restos, boutiques, restauration rapide etc…) comme celles qui donnaient autrefois l’animation à tout ce secteur. C’était avant la politique bétonnée et routière des années 70, qui a fait mourir ce quartier en produisant le « Mur de l’Atlantique » qu’on connaît !

Sécurisation des piétons ? Place du vélo ?

Zone 30 : Pas d’information (existence ou non, étendue). Elle serait évidemment justifiée sur la totalité du secteur, y compris sur le Boulevard de la Mer, s’il est maintenu tel quel.

      Une limitation à 50kmh n’a pas de sens dans ce secteur;

Vélos : idem. Le texte prétend vaguement les « sécuriser ». Comment ? Quelles seront les zones permises ? seulement les couloirs sur la chaussée, avec les portes des voitures en stationnement ? ou toute les zones piétonnes ? La promenade du Risban, qui pourrait être une vraie « voie verte » partagée, leur sera-t-elle interdite ?

risban-perre
La promenade du perré du Risban en travaux. Elle pourrait sans problème être autorisée aux vélos

Les demandes que j’ai consignées au registre:

Une redéfinition du nouveau boulevard en l’animant comme autrefois avec des cellules commerciales et culturelles tout le long;
La transformation de la nouvelle zone « parking » de l’ancien camping en zone dunaire ;
L’établissement d’une zone 30 sur la totalité des voies de ce secteur ;
La fluidité commune piétons-cyclistes sur le plus possible d’espaces larges prévus pour les piétons, notamment la promenade du Perré du Risban, qui deviendrait ainsi une voie verte.

risban1

Calais: voie SNCF « Marée » abandonnée? Pourquoi pas un vélo-rail?

velorail limousin
A Calais, en ce moment , on a besoin de sujets légers et positifs. Notamment pour le tourisme.

Un vélo-rail, ou rando-rail ou encore cyclo-draisine, est un véhicule ferroviaire léger, propulsé par la force musculaire de ses occupants. Il est équipé de pédaliers comme une bicyclette d’où son nom. Cela en fait une activité ludique, sportive et touristique, permettant de découvrir des paysages depuis un point de vue unique : celui d’une ancienne voie ferrée.

velorail28
Une cyclo-draisine

Un ou plusieurs passagers prennent place sur des selles pour les personnes qui pédalent (deux en général sur 4), et sur des sièges pour les autres ce qui rend la machine accessible à tous, en particulier aux personnes handicapées. Des versions individuelles existent aussi.

Une cinquantaine de réseaux de vélo-rail sont répartis sur le territoire français. Installer un vélo-rail sur une voie sncf désaffectée permet de sauver et de valoriser le patrimoine ferroviaire.

Voie Calais-Marée : abandonnée ?

Puisque décidément malgré son encerclement par des voies sncf inutilisées, calais ne disposera jamais de tram-train faute de volonté politique, la question d’un vélo-rail peut se poser pour cette ancienne voie desservant le port. Si elle est abandonnée comme il semble. L’intérêt se situe à plusieurs niveaux :
touristique en saison: promenade traversant des petits espaces naturels (à étudier ?), et pouvant mener au Bassin du Paradis, puis au Phare, voire à la gare.
Parcours santé Hors-saison, cela pourrait également être une activité sportive prescrite dans le cadre du programme « Sport sur Ordonnance ».
Création d’emplois saisonniers, voire d’activités annexes (info-tourisme, resto rapide, café)

Fonctionnement :

Tout est possible. Les départs ont généralement lieu à heures fixes, les draisines circulant en convoi. Un système permet le retournement en bout de course.

Itinéraire:

CIMG3351
Point de départ possible? : Gare de Calais-ville au Canal des Pierrettes (0,9km) Parcours rouge, A à D
Cela semble pouvoir s’envisager, une voie de garage démarrant près de l’Hôtel Metropol. Après 900 mètres,il faudrait alors créer quelques mètres de voie pour rejoindre la voie-marée. Un barrièrage serait aussi peut-être nécessaire.

CIMG3341
Du Pont Jourdan au Bassin du Paradis (2,4km ; 4,8km AR) de D à P
C’est la partie la plus longue. La draisine circulerait la plupart du temps dans un couloir grillagé existant, hors circulation.

CIMG3196
Sortie de la voie-marée du faisceau principal, au nord du Pont Jourdan.
CIMG3192
Croisement avec le chemin des pierrettes. Un lieu suffisant pour installer une »Gare de départ », si la solution Calais-ville est impossible

Il faudrait d’abord créer une Station Vélo-rail de départ à la bifurcation du faisceau de voies utilisées (après le Pont Jourdan, chemin des Pierrettes).

CIMG3198
Arrivée à l’intersection avec l’avenue Coubertin, après avoir traversé une zone verte…

Puis régler deux traversées de rues :
• L’avenue Coubertin au niveau du Pont de Douaumont ;

CIMG3199
Après l’avenue Coubertin, vers le port. Quelles senteurs sauvages l’été en traversant ces buissons…

La rue d’Asfeld

CIMG3200
Traversée de la rue d’Asfeld, vers le port. La voie longe le bassin de plaisance.

Ces traversées peuvent se régler de plusieurs façons : circulation en trains de draisines avec personne accompagnante en uniforme identifié ; autodiscipline des cyclorailleurs ; traversée à pied ; feu rouge etc… l’expérience des réseaux existants sera précieuse).

Du Bassin du Paradis au Phare : 0,4km

Ici, il faudrait accepter le mélange des draisines (en convoi ?) à la circulation générale, la voie-marée circulant au milieu du Bd des alliés. Rien là de sacrilège, cela se fait en Belgique. Et dans bien d’autres villes où calèches et autres rosalies sont mélangées à la circulation. Et puis, il suffirait d’étendre la zone 30 à ce boulevard pavé, à circulation déjà ralentie. Une modification du stationnement serait néanmoins nécessaire.

CIMG3356
Entrée de la voie-marée dans le Bd des Alliés.
CIMG3354
Boulevard des alliés: la voie ferrée est centrale

Du Phare à la Gare centrale ? 1,6km

Là encore, la voie existe, circulant au bord du bassin Carnot pour arriver derrière la mairie au Pont Faidherbe. Si le retour en gare n’est pas possible, il y a, quai du danube, un espace suffisant pour accueillir une station vélorail d’arrivée.

CIMG3352
Barrière voulue « anti-migrants » entravant la voie, près du Bassin Carnot.
CIMG3353
Barriérage à l’entrée du Port, bassin Carnot. La voie est entravée aussi par des plots.
CIMG3332
La voie marée au pont Faidherbe, avant d’entrer sous la gare

Les vélo-rails existants ont souvent plusieurs partenaires : une intercommunalité, RFF, l’Europe, Département, Région. Les coûts sont variables, une draisine 4 places coûte 2 400€HT, ce qui n’est pas excessif.

Au total, on pourrait donc avoir un parcours campagne, ville, port de 5,3km. 10,6km Aller-retour. Aussi bien que les autres vélo-rails de France !

Bien sûr, il y a sans nul doute des contraintes importantes (état de la voie, financement, autorisations, technique, sécurité, port « barricadé » contre les migrants). Mais il convient de les examiner en essayant de les lever (avec des lunettes roses!), pas en décidant par avance que ce n’est pas possible…(les lunettes noires) !! Chiche!