Corail Intercités de jour comme de nuit: des trains en équilibre précaire sur le territoire !

CIMG4486

Adepte habituel du train+vélo, j’emprunte souvent le Corail « Intercités » au départ de Boulogne-sur-Mer, pour me rendre à Paris. Eh oui, j’aime prendre un train qui s’arrête dans des gares de centre-ville, qui va à une vitesse permettant de profiter du paysage,  qui coûte moins cher que le TGV, et qui prend les vélos gratuitement. Bref, faire un vrai Lire la suite

Les Fontinettes: une gare qui ne mérite pas son déclassement!

CIMG3712

La « gare » des Fontinettes, deuxième gare (centre ville sud) de Calais, ainsi improprement appelée car elle n’est plus qu’une halte, le bâtiment étant fermé, pourrait reprendre davantage d’importance si on s’en occupait un peu. Elle pourrait même être l’élément permettant de redynamiser ce quartier, et notamment la place dite « Square des Fontinettes ».

Car elle a beaucoup d’atouts :

Trois lignes pour une simple « halte »:

  • C’est sans doute l’une des rares gares du Nord-Pas-de-Calais, avec ses quatre quais, à voir passer trois lignes de trains : eh oui, trois ! Calais-Boulogne, Calais -Lille, et Calais-Dunkerque

 

CIMG3714
A gauche, Calais-Lille et Calais-Dunkerque; à droite, Calais-Boulogne

…c’était même 4 lignes dans les années 50, avec la ligne Calais-Anvin (le « Petit train de Guînes »)

fontinettes-1900

Peu de correspondances:

Mais alors qu’elle est le point de passage obligé de tous les trains dont la plupart s’y arrêtent, il y a peu de vraies correspondances, et on est souvent obligé d’aller jusque Calais-Ville, qui est en cul-de-sac, pour repartir ensuite vers une autre destination. Avec une perte de temps considérable et un coût plus élevé.

Ainsi pour aller de Boulogne à Dunkerque, ce que doivent faire nombre d’étudiants de l’ULCO (Université du Littoral Côte d’Opale), 5 trains sur les 8 affichent une correspondance aux Fontinettes, dont une seulement de 10mn. Les autres vont de 27mn à…2h45 !!!

Malgré les importants travaux réalisés en 2014 sur la ligne Calais-Dunkerque, ces propositions fantaisistes du site de réservation de la SNCF contribuent malheureusement amplement à maintenir la voiture dans son rôle de seul moyen de transport pertinent sur la Côte d’Opale.

  • Pour renforcer les liens et la rapidité entre Boulogne et Dunkerque, on pourrait imaginer, après sondage de flux que un ou deux trains par jour ne passent pas par Calais-ville. La gare des Fontinettes pourrait être utilisée comme raccourci, comme celle de Longueau (banlieue d’Amiens), ou de Saint-Pierre-des-Corps (banlieue de Tours).

Une gare de plus en plus fréquentée, mais pas moyen d’acheter ni composter son billet!

  • C’est une gare fréquentée : alors que 342 personnes montaient ou descendaient aux Fontinettes CHAQUE JOUR OUVRABLE DE LA SEMAINE en 2010 ( statistiques région sncf 2010 ), c’est  495 en 2012, 460 en 2013, et 475 en 2014 (chiffres du mardi). Bien plus que Watten ou que Wimereux !
  • Et pourtant la vie des usagers n’est pas facilitée ! En effet, pas question d’acheter son billet ici, pas de personnel bien sûr, mais pas d’automate non plus.
CIMG3723
Pas de machine comme celle-ci pour acheter un billet!

Résultat : quand vous montez dans le train sans billet, vous n’avez pas droit à la sérénité. Il vous faut guetter le passage du contrôleur pour lui signifier votre montée, afin d’éviter une amende ou un supplément.

Et même si vous avez un billet, pas question de le composter. Ici, pas de composteur non plus !! Seuls les abonnés pass-pass peuvent valider.

CIMG3724
Pas de composteur aux Fontinettes!

Cette gare est déjà un lieu intermodal que l’on pourrait développer davantage:

Une station Vel’in et plusieurs lignes de bus s’y arrêtent. Un parking à vélos y a aussi été aménagé par la région.

On se demande pourquoi une gare qui reste si fréquentée ne dispose pas de ces équipements de base. Tout en étant comparable (taille, 2ème gare en ville, proche de l’autre) la gare des Tintelleries à Boulogne a, elle, tous les atouts d’une vraie gare. Seule la fréquentation y est supérieure.

J’ai déjà soumis ces questions au Comité de Ligne (réunion des usagers, de la SNCF, et de la Région) sans obtenir d’autre réponse que celle de la crainte de dégradations. Utilisant cette gare depuis des années, je peux dire qu’il s’agit d’un fantasme. D’ailleurs, les écrans d’infos disposés là n’ont jamais été dégradés.

Une gare pour redynamiser la place?

Enfin, dans un projet d’aménagement où les trois acteurs principaux (la ville, la Région et la SNCF) seraient motivés, cette gare pourrait servir de moteur à la redynamisation du quartier qui en a bien besoin. Il y faudrait rouvrir la gare, y remettre un accueil qui pourrait être partagé : gare, point multi-services (commerce alimentaire comme à la gare de Wimille, et Poste?).

CIMG2972

CIMG3221
Gare de Wimille-Wimereux occupée par un commerce, ici côté voies.
CIMG3221
Côté ville: tout de même une autre allure que l’actuelle gare des Fontinettes, non?

Square des Fontinettes, on pourrait favoriser le retour de commerces de proximité par préemption, ou par implantation de structures commerciales provisoires sur une place qui pourrait être redessinée. Il y a déjà un hôtel-restaurant, un centre médical important et un café branché, alors pourquoi pas plus? La tendance actuelle est à considérer de nouveau les gares comme pôles de développement notamment commercial. Alors pourquoi pas ici aussi, modestement…

Si le sort de cette gare vous émeut vous pouvez réagir:

  • sur ce blog;
  • ou sur:

http://www.ter.sncf.com/nord-pas-de-calais/contacts

CIMG3711

CIMG3720
Vue de la place en sortie de gare, la chaussée y est démesurée en regard de la circulation réelle. Cet espace redéfini pourrait être occupé différemment.

Calais: voie SNCF « Marée » abandonnée? Pourquoi pas un vélo-rail?

velorail limousin
A Calais, en ce moment , on a besoin de sujets légers et positifs. Notamment pour le tourisme.

Un vélo-rail, ou rando-rail ou encore cyclo-draisine, est un véhicule ferroviaire léger, propulsé par la force musculaire de ses occupants. Il est équipé de pédaliers comme une bicyclette d’où son nom. Cela en fait une activité ludique, sportive et touristique, permettant de découvrir des paysages depuis un point de vue unique : celui d’une ancienne voie ferrée.

velorail28
Une cyclo-draisine

Un ou plusieurs passagers prennent place sur des selles pour les personnes qui pédalent (deux en général sur 4), et sur des sièges pour les autres ce qui rend la machine accessible à tous, en particulier aux personnes handicapées. Des versions individuelles existent aussi.

Une cinquantaine de réseaux de vélo-rail sont répartis sur le territoire français. Installer un vélo-rail sur une voie sncf désaffectée permet de sauver et de valoriser le patrimoine ferroviaire.

Voie Calais-Marée : abandonnée ?

Puisque décidément malgré son encerclement par des voies sncf inutilisées, calais ne disposera jamais de tram-train faute de volonté politique, la question d’un vélo-rail peut se poser pour cette ancienne voie desservant le port. Si elle est abandonnée comme il semble. L’intérêt se situe à plusieurs niveaux :
touristique en saison: promenade traversant des petits espaces naturels (à étudier ?), et pouvant mener au Bassin du Paradis, puis au Phare, voire à la gare.
Parcours santé Hors-saison, cela pourrait également être une activité sportive prescrite dans le cadre du programme « Sport sur Ordonnance ».
Création d’emplois saisonniers, voire d’activités annexes (info-tourisme, resto rapide, café)

Fonctionnement :

Tout est possible. Les départs ont généralement lieu à heures fixes, les draisines circulant en convoi. Un système permet le retournement en bout de course.

Itinéraire:

CIMG3351
Point de départ possible? : Gare de Calais-ville au Canal des Pierrettes (0,9km) Parcours rouge, A à D
Cela semble pouvoir s’envisager, une voie de garage démarrant près de l’Hôtel Metropol. Après 900 mètres,il faudrait alors créer quelques mètres de voie pour rejoindre la voie-marée. Un barrièrage serait aussi peut-être nécessaire.

CIMG3341
Du Pont Jourdan au Bassin du Paradis (2,4km ; 4,8km AR) de D à P
C’est la partie la plus longue. La draisine circulerait la plupart du temps dans un couloir grillagé existant, hors circulation.

CIMG3196
Sortie de la voie-marée du faisceau principal, au nord du Pont Jourdan.
CIMG3192
Croisement avec le chemin des pierrettes. Un lieu suffisant pour installer une »Gare de départ », si la solution Calais-ville est impossible

Il faudrait d’abord créer une Station Vélo-rail de départ à la bifurcation du faisceau de voies utilisées (après le Pont Jourdan, chemin des Pierrettes).

CIMG3198
Arrivée à l’intersection avec l’avenue Coubertin, après avoir traversé une zone verte…

Puis régler deux traversées de rues :
• L’avenue Coubertin au niveau du Pont de Douaumont ;

CIMG3199
Après l’avenue Coubertin, vers le port. Quelles senteurs sauvages l’été en traversant ces buissons…

La rue d’Asfeld

CIMG3200
Traversée de la rue d’Asfeld, vers le port. La voie longe le bassin de plaisance.

Ces traversées peuvent se régler de plusieurs façons : circulation en trains de draisines avec personne accompagnante en uniforme identifié ; autodiscipline des cyclorailleurs ; traversée à pied ; feu rouge etc… l’expérience des réseaux existants sera précieuse).

Du Bassin du Paradis au Phare : 0,4km

Ici, il faudrait accepter le mélange des draisines (en convoi ?) à la circulation générale, la voie-marée circulant au milieu du Bd des alliés. Rien là de sacrilège, cela se fait en Belgique. Et dans bien d’autres villes où calèches et autres rosalies sont mélangées à la circulation. Et puis, il suffirait d’étendre la zone 30 à ce boulevard pavé, à circulation déjà ralentie. Une modification du stationnement serait néanmoins nécessaire.

CIMG3356
Entrée de la voie-marée dans le Bd des Alliés.
CIMG3354
Boulevard des alliés: la voie ferrée est centrale

Du Phare à la Gare centrale ? 1,6km

Là encore, la voie existe, circulant au bord du bassin Carnot pour arriver derrière la mairie au Pont Faidherbe. Si le retour en gare n’est pas possible, il y a, quai du danube, un espace suffisant pour accueillir une station vélorail d’arrivée.

CIMG3352
Barrière voulue « anti-migrants » entravant la voie, près du Bassin Carnot.
CIMG3353
Barriérage à l’entrée du Port, bassin Carnot. La voie est entravée aussi par des plots.
CIMG3332
La voie marée au pont Faidherbe, avant d’entrer sous la gare

Les vélo-rails existants ont souvent plusieurs partenaires : une intercommunalité, RFF, l’Europe, Département, Région. Les coûts sont variables, une draisine 4 places coûte 2 400€HT, ce qui n’est pas excessif.

Au total, on pourrait donc avoir un parcours campagne, ville, port de 5,3km. 10,6km Aller-retour. Aussi bien que les autres vélo-rails de France !

Bien sûr, il y a sans nul doute des contraintes importantes (état de la voie, financement, autorisations, technique, sécurité, port « barricadé » contre les migrants). Mais il convient de les examiner en essayant de les lever (avec des lunettes roses!), pas en décidant par avance que ce n’est pas possible…(les lunettes noires) !! Chiche!