Baromètre des villes cyclables: premiers enseignements nationaux

CIMG4224_LI
Calais: le port vu du Fort Risban

Ce 30 novembre 2017 s’est terminée la grande enquête nationale sur le vélo démarrée deux mois auparavant. Lancée par la FUB, s’inspirant du récent exemple allemand, elle avait pour objectif de recueillir l’avis des usagers, quel que soit leur niveau de pratique, sur les conditions d’utilisation du vélo là où ils en font. C’est la plus importante réalisée en France sur la question, la 2ème d’Europe.

Avec plus de 113 000 réponses, bien médiatisée, relayée par certaines municipalités et les 250 associations membres de la FUB ( à Calais, Partageons La Rue Calais, et Opale Vélo Services) ainsi que leurs partenaires locaux, cette enquête a eu un vrai succès. Cela montre l’engouement croissant pour le vélo comme mode de mobilité active, malgré les difficultés.

CIMG5284
Le centre commercial Calais Coeur de Vie

Cet instantané de la pratique du vélo en France permettra de mieux connaître les raisons réelles de sa progression plus faible que dans les autres pays européens (Le baromètre 2015 de l’ECF donne seulement une 12ème place à la France sur 23).

Le vélo ne fait pas partie du paysage de la plus grande partie des décideurs locaux et nationaux. Peut-être cette enquête leur permettra-t-elle enfin, de mieux  voir les cyclistes quotidiens, et de transformer cette sincère empathie naissante en politiques et budgets favorables.

Questionnaire

Une quarantaine de questions sur 5 thématiques : ressenti général, sécurité, confort, importance du vélo, stationnement et services. On a répondu partout : petites communes, moyennes, et plus dans les grandes. Mais où que ce soit, il a fallu que les militants des associations de la FUB se retroussent les manches pour diffuser et aller vers les usagers, souvent peu informés, malgré une médiatisation nationale (FUB) plutôt bien organisée et réussie.

A Calais, par exemple, à l’association (Partageons La Rue Calais) nous avons été satisfaits qu’un peu moins de 200 personnes (188) aient répondu, ce qui donne 2,46 réponses pour 1000 habitants (soit 49 % de l’objectif qui nous était assigné). D’aucuns diront que c’est peu, c’est vrai, pour une ville de 76 000 habitants. Les autres villes du Nord-Pas-de-Calais ont encore moins répondu, excepté Lille, très loin devant. 

CIMG3753
Calais: Cité Internationale de la Dentelle et de la Mode

Paradoxalement, le Nord-Pas-de-Calais est une région plate pourtant située au voisinage immédiat d’une des régions les plus cyclables d’Europe : la Flandre ! Ça ne semble pas avoir d’influence, nous avons le taux de réponse pour 1000h des villes de la Côte d’Azur, ou des territoires d’Outremer. C’est ainsi!

DSC05502

Pour Calais, nous pensions malgré tout que ce serait moins. Il faut dire que nous avons systématiquement fait des rappels à la presse, et aussi sur internet à nos réseaux, et sommes allés vers les usagers : en accrochant un leaflet (préparé avec un élastique!) sur tous les vélos qu’on voyait, si on ne pouvait pas discuter avec le cycliste (dans les rues, à la fac etc.). On les a aussi distribués sur les marchés, chez les vélocistes, au forum des assos etc…On en a même donné parfois…en roulant ! On a regretté de ne pas avoir pu contacter tous les lycées et collèges, on s’y est pris juste avant la fin.

DSC05497
Calais: garage à vélos du Lycée Sophie Berthelot
DSC05501
Calais: Lycée Pierre de Coubertin

Pour une validité statistique, il est dit que les communes ayant moins de 50 réponses ne figureront pas au classement national.

CIMG2934
Coulogne, 5 500 habitants, agglomération calaisienne, a donné quelques réponses

Un peu dommage, mais on comprend. Ça serait bien que ces votes plus isolés soient intégrés d’une manière ou d’une autre (agglos? Départements ?) car même s’ils seront utiles aux analyses nationales, ces répondants un peu seuls auront peut-être l’impression de ne pas être très utiles au niveau local…La réflexion est en cours.

Néanmoins, 316 villes seront donc classées à l’intérieur de 4 catégories (par tailles différentes). En effet, la situation de Béthune a sans doute peu à être comparée à celle de Montpellier !

Ces résultats ville par ville, très attendus, ainsi que le classement, ne pourront intervenir avant le mois de mars 2018.

Premiers enseignements révélés par les répondants :

42 % de femmes, 58 % d’hommes

48 % ont entre 25 et 44 ans

77 % utilisent un vélo au moins une fois par semaine, les 2/3 pour leurs trajets utilitaires, la moitié (55%) pour les loisirs.

CIMG3116

Les répondants ne sont globalement pas tendres avec les conditions de sécurité :

80 % estiment qu’à vélo il est important d’être séparé du trafic motorisé,

90 % estiment que les conditions actuelles ne permettent pas aux enfants ou aux personnes âgées de se déplacer à vélo en sécurité ;

8 % seulement s’estiment respectés par les conducteurs de véhicules motorisés

Je le ressens personnellement. Pourtant cycliste depuis toujours, je trouve aussi que sur les avenues où les cyclistes ne sont pas pris en compte (à Calais, c’est souvent, le centre-ville étant toujours routier!), les véhicules vous frôlent de plus en plus, vous doublent quel que soit l’espace dont ils disposent. J’en suis à envisager l’utilisation d’un écarteur de danger…

90 % constatent que les conducteurs se garent fréquemment sur les itinéraires cyclables

Les non-cyclistes qui ont répondu (8%) expliquent pourquoi ils ne font pas de vélo :

41 % ne se sentent pas en sécurité

41 % déplorent le peu d’aménagements pour les vélos+

Rendez-vous le 16 mars 2018 pour les résultats ville par ville.

Publicités

Marseille, ville cyclable…en devenir?

CIMG6482
Le Mucem à gauche, et la tour ronde du Fort Saint-Jean

Alors que la ville vient d’accueillir le congrès du Club des Villes et Territoires Cyclables, quoi de plus naturel que d’en profiter pour visiter Marseille avec les lunettes du cycliste. A première vue, on peut se demander ce qui a motivé le CVTC pour tenir congrès ici car dans ce que j’ai pu voir du paysage urbain central et aux commentaires entendus, le vélo n’a ici pas vraiment droit de cité. Lire la suite

Marseille, 10-12 octobre: c’était le congrès du Club des Villes et Territoires Cyclables

CIMG6477

Le Club des Villes et Territoires Cyclables est une association qui rassemble aujourd’hui plus de 1500 collectivités (villes, agglos, régions etc.) ayant une politique en faveur du développement de l’usage du vélo comme mode de déplacement. Calais en a été membre de 1996 à 2008. Son congrès désormais international se tient tous les deux ans. Lire la suite

Dunkerque, 21 et 22 septembre 2017: colloque national « La ville autrement, des rues pour tous! »

CIMG6442

« C’était en effet le titre choisi pour ces deux jours de rencontre organisés à la Halle aux Sucres de Dunkerque par « Rue de l’Avenir », une association nationale créée en 1988 qui agit, face à l’occupation abusive de l’espace urbain par les voitures, pour favoriser des mesures permettant que la rue redevienne un espace de « vie ». Les thématiques abordées ces deux jours illustrent cette question centrale. Lire la suite

Sensibilisation, pollution, mobilité, réchauffement : Calais a eu sa « journée sans voiture » de 1998 à 2007

Du 16 au 22 septembre aura lieu la « Semaine européenne de la mobilité« , qui passe aujourd’hui inaperçue à Calais. C’est l’occasion de se rappeler qu’une sensibilisation de la population aux questions  environnementales et de mobilité durable a eu lieu dans le passé. Une sensibilisation qui serait d’autant plus nécessaire aujourd’hui, alors que le réchauffement climatique s’accélère, avec son lot de catastrophes comme ces derniers jours aux Antilles. Lire la suite

Calais: changer d’image avec des voies vertes?

vvv1

Ma proposition de réaliser un vélo-rail (article ici) sur la voie SNCF désaffectée (voie-marée) n’ayant jamais, depuis bientôt deux ans, intéressé la municipalité, voici, sur le même tracé, une autre proposition : transformer cette ancienne voie SNCF en voie verte, comme cela se fait dans nombre de régions françaises. Comme entre Coulogne et Guînes.

Lire la suite

« Le vélo dans les villes moyennes »: Saint-Omer, 23 juin 2017

Seminaire-velo-SO

Ce colloque, organisé par la Communauté d’Agglomération du Pays de Saint-Omer (CAPSO), en parallèle du Championnat de France de cyclisme sur route qui s’y est tenu, a vu   la présence de deux témoins de stature nationale sur la question : Frédéric Héran, chercheur en Economie des Transports à l’Université de Lille1, et Sylvie Banoun, « Madame Vélo » du gouvernement depuis décembre 2015. Lire la suite